Allons au musée - Autres musées Présentation d'expositions diverses de peintures, sculptures, photos et vidéos, de lieux multiples, musées, centres d'art contemporain, galeries, cafés-restaurants, entre Grenoble, Paris, Lyon, Rhône-Alpes et la Suisse... Ressentis et impressions critiques. 2021-05-06T22:57:45+02:00 Andrée Laporte-Daube urn:md5:627146f22bec1346990949372a159bfa Dotclear Expos autres Printemps / Été 2020 urn:md5:ca23331c6a09779212fa9f4ff5fa93f1 2020-04-03T07:25:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h3>1- Martigny Fondation Gianadda (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h3> <pre></pre> <h4>Collection Christoph Blocher<br /></h4> <h5>Du 6 décembre 2019 au 14 juin 2020<br /></h5> <p>Tous les jours de 10 h à 18 h<br /></p> <h5>Un panorama des chefs-d’œuvre de la peinture suisse<br /></h5> <p>« La Fondation Pierre Gianadda a le grand plaisir d’accueillir l’exposition très attendue « Chefs-d’œuvre suisses », occasion exceptionnelle de découvrir une riche sélection des œuvres rassemblées par Christoph Blocher, un des plus fervents admirateurs et collectionneurs de la peinture helvétique. L’ancien conseiller fédéral possède en effet la plus grande collection privée d’art suisse, un ensemble de tableaux peints aux alentours de 1900, dont cent vingt-six sont présentés au public, pour l’occasion.<br /></p> <p>Au sein de sa collection, l’artiste bernois Albert Anker au réalisme minutieux figure en bonne place, tandis que les paisibles paysages lémaniques de Ferdinand Hodler en représentent l’autre point fort. A ces noms s’ajoutent ceux d’Alexandre Calame, Giovanni Segantini, Robert Zünd, Félix Vallotton, Giovanni Giacometti, père du sculpteur et peintre Alberto, Ernest Biéler, Adolf Dietrich, Cuno Amiet, pour n’en citer que quelques-uns.<br /></p> <p>L’accrochage à la Fondation Pierre Gianadda reflète la diversité des artistes qui composent le fonds de M. Blocher. Selon une pluralité thématique définie par le commissaire de l’exposition Matthias Frehner, le parcours se décline en sections distinctes qui mettent en exergue différents thèmes et genres: paysages, portraits, natures mortes...<br /></p> <p>En proposant ce vaste « panorama » sur plusieurs décennies d’art figuratif suisse, cette exposition met en lumière l’habileté particulière d’artistes représentatifs, célèbres ou moins connus, observateurs attentifs de la vie quotidienne ou peintres des sublimes étendues montagneuse »<br /></p> <p>Horaires :<br /> ouvert tous les jours, de 10h à 18h de novembre à Juin et de 9h à 19h de juin à novembre<br /></p> <p>Tarifs :<br /> Adultes : 15,00 euros<br /> Seniors : 13,50 euros<br /> Enfants et étudiants : 8,50 euros<br /></p> <h3>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h3> <p>Horaires<br /> En période d'exposition temporaire :<br /> En mai, juin, septembre à décembre,<br /> ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h<br /> fermé le mardi du 6/11 au 26/12 et jours fériés : 11/11 et 25/12<br /> Juillet et août ouvert tous les jours 10h-18h non-stop.<br /> Musée ouvert uniquement pendant les expositions temporaires .<br /></p> <p>Tarifs<br /> Entrée adultes de 4 à 6 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /> Le billet donne lieu à l’accès aux deux expositions, à utiliser dans les sept jours qui suivent la première entrée<br /></p> <h3>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h3> <h5>Exposition temporaire<br /></h5> <h5>Exposition permanente<br /></h5> <h5>++ Collection Archéologie<br /></h5> <p>« 400 000 ans d'Histoire<br /> Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère. »<br /></p> <h5>++ Collection Art<br /></h5> <p>Six siècles de paysage(s)<br /> « La collection art propose plusieurs centaines d’œuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini... Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs. »<br /></p> <h5>++ Le Musée de Valence, art et archéologie<br /></h5> <pre></pre> <p>« Il se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles...<br /> Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section Art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome. »<br /></p> <p>Ouverture<br /> Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 12 h et 14 h - 18 h<br /> Fermé les lundis, mardis et les jours fériés<br /></p> <pre></pre> <p>Tarifs<br /> Entée exposition permanente<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrée exposition temporaire<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrées expositions couplées<br /> Plein tarif : 9 euros<br /> tarif réduit : 7 euros<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h3>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h3> <h4>++ Présentation du Musée :<br /></h4> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h4>++ Exposition temporaire<br /></h4> <p>Horaires<br /> Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 4 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /> du 1er avril au 31 octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /> Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre<br /></p> <h5>Tarifs expositions<br /></h5> <p>Entrée 9,90 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 5,30 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 7,90 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections<br /></p> <p>(l'exposition reste payante).<br /></p> <h5>Tarifs hors expositions<br /></h5> <p>Entrée 6,20 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 3,70 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 4,70 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections.<br /></p> <h3>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h3> <h4>++ Expositions temporaires<br /></h4> <h4>°°° Le Canada et l’impressionnisme, nouveaux horizons<br /></h4> <h5>13 Juin 2020 – 27 septembre 2020<br /></h5> <h4>++ En ce qui concerne les collections permanentes,<br /></h4> <pre></pre> <p>trois parcours sont proposés :<br /> - une visite salle après salle<br /> - des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <p>Horaires<br /> Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /></p> <p>Tarifs<br /> Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <h3>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h3> <p>Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <p>Horaires<br /> du mercredi au dimanche de 14h à 18h, jours fériés compris<br /> uniquement lors des expositions temporaires<br /> Visites commentées  pour les individuels : samedi 6 avril, samedi 1er juin, samedi 22 juin 2019 à 15 h.<br /> Sur inscription au 04 74 80 06 80, places limitées. Se présenter à 14 h 45.<br /></p> <p>Tarifs<br /> 6 €<br /> 5 € pour les plus de 60 ans<br /> 4 € de 10 à 18 ans et Morestellois.<br /> Gratuit pour les moins de 10 ans.<br /></p> <p>visites commentées<br /> 8€, tarif réduit<br /> 4€ de 10 à 18 ans<br /> gratuit moins de 10 ans</p> http://www.allonsaumusee.com/post/Expos-autres-Printemps-/-%C3%89t%C3%A9-2020#comment-form http://www.allonsaumusee.com/feed/atom/comments/170 Expos autres Automne 2019 - Printemps 2020 urn:md5:3257fce44c039cb1751c094cba7b5c51 2019-12-09T21:43:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h3>1- Martigny Fondation Gianadda (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h3> <pre></pre> <h4>Collection Christoph Blocher<br /></h4> <h5>Du 6 décembre 2019 au 14 juin 2020 – Tous les jours de 10 h à 18 h<br /></h5> <h5>Un panorama des chefs-d’œuvre de la peinture suisse<br /></h5> <p>« La Fondation Pierre Gianadda a le grand plaisir d’accueillir l’exposition très attendue « Chefs-d’œuvre suisses », occasion exceptionnelle de découvrir une riche sélection des œuvres rassemblées par Christoph Blocher, un des plus fervents admirateurs et collectionneurs de la peinture helvétique. L’ancien conseiller fédéral possède en effet la plus grande collection privée d’art suisse, un ensemble de tableaux peints aux alentours de 1900, dont cent vingt-six sont présentés au public, pour l’occasion.<br /></p> <p>Au sein de sa collection, l’artiste bernois Albert Anker au réalisme minutieux figure en bonne place, tandis que les paisibles paysages lémaniques de Ferdinand Hodler en représentent l’autre point fort. A ces noms s’ajoutent ceux d’Alexandre Calame, Giovanni Segantini, Robert Zünd, Félix Vallotton, Giovanni Giacometti, père du sculpteur et peintre Alberto, Ernest Biéler, Adolf Dietrich, Cuno Amiet, pour n’en citer que quelques-uns.<br /></p> <p>L’accrochage à la Fondation Pierre Gianadda reflète la diversité des artistes qui composent le fonds de M. Blocher. Selon une pluralité thématique définie par le commissaire de l’exposition Matthias Frehner, le parcours se décline en sections distinctes qui mettent en exergue différents thèmes et genres: paysages, portraits, natures mortes...<br /></p> <p>En proposant ce vaste « panorama » sur plusieurs décennies d’art figuratif suisse, cette exposition met en lumière l’habileté particulière d’artistes représentatifs, célèbres ou moins connus, observateurs attentifs de la vie quotidienne ou peintres des sublimes étendues montagneuse »<br /> Horaires : ouvert tous les jours, de 10h à 18h de novembre à Juin et de 9h à 19h de juin à novembre<br /></p> <p>Tarifs :<br /> Adultes : 15,00 euros<br /> Seniors : 13,50 euros<br /> Enfants et étudiants : 8,50 euros<br /></p> <h3>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h3> <h4>Collection Ferrero<br /> César Faces à face<br /></h4> <h5>Frédérique Nalbandian<br /> Dominique Angel<br /> Thibault Franc<br /></h5> <h5>du 18 Mai au 31 Décembre 2019<br /></h5> <p>« L’œuvre graphique de César est assez peu connu, rarement montré, pourtant il doit être considéré dans sa singularité, car il constitue un pan à part entière de son œuvre. Dans le même temps, il s’inscrit dans un processus qui traverse l’ensemble de sa création et qui relève d’un corps à corps avec la matière. Dans son travail à la mine de plomb, ses arrachages, ses accumulations, les mélanges de techniques, l’expérimentation et la confrontation avec les matériaux demeurent des composantes essentielles de sa création.<br /> L’exposition au MAC  abordera ces diverses expérimentations à travers plusieurs thèmes récurrents dans son œuvre et mettra les matériaux et techniques en dialogue, dessins et sculptures, pour donner à voir la cohérence du processus de création de César. Elle s’articulera principalement autour de la collection de Jean Ferrero.<br /></p> <p>Également au MAC :<br /> Dialogues avec César  : Dominique Angel, dessins de sculpteur, exposera également au Musée d'Art Contemporain Saint Martin.<br /></p> <p>Collection permanente - Donation Boncompain Plusieurs œuvres majeures de l’œuvre gravé de Picasso seront présentées, ainsi qu’un dessin de Raoul Dufy ou encore un portrait de Camille Corot, laissant envisager la diversité de la collection de Pierre Boncompain qui a constitué patiemment un ensemble qui reflète son propre questionnement artistique.<br /></p> <h5>Au Château des Adhémar :<br /></h5> <h4>Dialogues avec César - Thibault Franc/Frédérique Nalbandian<br /></h4> <p>L’exposition urbaine - dans Montélimar à partir du 1er juin 2019 : Lilian Bourgeat<br /> Pour Montélimar en 2019, Lilian Bourgeat met la Ville en chantier ! Les différents objets qu’il insère dans le paysage urbain font un clin d’oeil à l’opération Coeur de ville, rénovation du centre ancien. Bottes, niveau à bulle, barrières de chantier, mesure double-noeud, brouette mettent en scène les travaux de façon décalée, car il s’agit bien d’un spectacle que l’on peut contempler depuis un banc public. Ces objets bien connus recèlent quelques surprises, leur taille est inhabituelle. A première vue, rien d’anormal, mais en s’approchant le passant rentre dans le monde d’Alice au pays des merveilles, car ces objets sont très réalistes mais beaucoup plus grands qu’à la normale. Imperceptiblement puis progressivement, les oeuvres de Lilian Bourgeat sèment le trouble dans notre perception. Le rapport d’échelle s’inverse, le spectateur retombe en enfance, retrouve un regard enchanté et la ville change de dimension. »<br /></p> <p>Ouvert tous les jours de mai, juin, septembre à décembre 10h-12h30 / 14h-18h<br /> Juillet Août 10h 18h<br /> Fermeture les jours fériés 11/11, 25/12<br /></p> <p>Entrée adultes de 4 à 6 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /> Le billet donne lieu à l’accès aux deux expositions, à utiliser dans les sept jours qui suivent la première entrée<br /></p> <h3>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h3> <h5>Exposition temporaire<br /></h5> <pre></pre> <h4>Phillolaos (1923-2010) , dans l'atelier du sculpteur<br /></h4> <h5>du 1er décembre 2019 au 8 mars 2020<br /></h5> <p>« L’exposition d’hiver invite à la redécouverte du sculpteur Philolaos, créateur des fameux châteaux d'eau de Valence.<br /> Artiste grec formé à l’École des beaux-arts d’Athènes, il rejoint Paris en 1950 et s’inscrit dans l’atelier du sculpteur Marcel Gimond. À partir de 1953, il explore le métal – fer, plomb, cuivre – jusqu’à la découverte de l’inox qui devient son matériau de prédilection. Une facture réaliste, son travail évolue vers des formes stylisées puis abstraites. Prolifique et en quête permanente du prochain défi à relever, il investit les champs de l'architecture et des arts décoratifs.<br /> Avec plus de cent cinquante œuvres, sculptures, tableaux-reliefs, objets design, dessins et maquettes, l’exposition retrace son parcours de sculpteur, riche et étonnamment divers, pour la première fois dans un musée français. »<br /></p> <h5>Exposition permanente<br /></h5> <h4>++ Collection Archéologie<br /></h4> <h5> 400 000 ans d'Histoire<br /></h5> <p>"Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère. »<br /></p> <h4>++ Collection Art<br /></h4> <h5>Six siècles de paysage(s)<br /></h5> <p>« La collection art propose plusieurs centaines d’œuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini...<br /> Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs. »<br /></p> <h4>++ Le Musée de Valence, art et archéologie<br /></h4> <pre></pre> <p>« Il se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles...<br /> Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section Art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome. »<br /></p> <p>Ouverture<br /></p> <p>Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 12 h et 14 h - 18 h<br /> Fermé les lundis, mardis et les jours fériés<br /></p> <pre></pre> <p>Tarifs<br /></p> <p>Entée exposition permanente<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /></p> <p>Entrée exposition temporaire<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /></p> <p>Entrées expositions couplées<br /> Plein tarif : 9 euros<br /> tarif réduit : 7 euros<br /></p> <p>Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h3>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h3> <h4>++ Présentation du Musée :<br /></h4> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h4>++ Exposition temporaire<br /></h4> <h4>GROMAIRE (1892-1971)<br /></h4> <h5>L'élégance de la force<br /></h5> <p>(en collaboration avec le Musée de la Piscine, Roubaix, et le Musée de Honfleur)<br /></p> <pre></pre> <h5>14 décembre 2019 - 23 février 2020<br /></h5> <p>« Pour fêter ses 150 ans, le musée de Sète, en collaboration avec les Musées de Honfleur et de Roubaix, a fait venir des tableaux de l’homme du Nord Marcel Gromaire (1892-1971) .<br /> Gromaire a fait de nombreux séjours dans le joli port de Honfleur, cher à Eugène Boudin, attiré sans doute par la lumière sur l’eau, sujet de fascination, que ce soit en immortalisant sa Sambre natale, les rives de Manhattan ou encore l‘île de la Cité. Mais on peut aussi retrouver ses grands nus hachurés, ses paysages ruraux ou industriels à la construction très géométrisante. »<br /></p> <p>« Comme Rouault ou Dufy, Marcel Gromaire travaille à l’écart des groupes et des courants. Ami d'Henri Matisse et de Fernand Léger dans sa jeunesse, il n’est cependant l’élève de personne. Il a créé son propre style, qu’on ne peut confondre avec aucun autre. Un style qui allie un puissant souffle lyrique avec le goût d’une construction géométrisante.<br /> Il invente un réalisme qui s’affranchit des règles et reflète un peu l’inspiration des primitifs romans ou gothiques. « Il construit ses nus comme des cathédrales et traite les gratte-ciels comme des théorèmes» a-t-on écrit[. Il est reconnu très tôt par les galeries et les musées : Matisse l’expose à l’inauguration de sa galerie new-yorkaise en 1931. De 1947 à 1956, il expose à la Galerie Louis Carré à Paris. En 1963 une rétrospective lui est consacré au musée national d’art moderne puis en 1980, au musée d’art moderne de la Ville de Paris. Le docteur Girardin, qui lui achète régulièrement des toiles, lègue sa collection, une centaine d’œuvres, au musée d’art moderne de la Ville de Paris. Gromaire a peint un peu plus de sept cents toiles, avec une moyenne de dix par an. »<br /></p> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /></p> <p>du 4 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /> du 1er avril au 31 octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /> Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre<br /></p> <p>Tarifs expositions<br /></p> <p>Entrée 9,90 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 5,30 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 7,90 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections<br /></p> <p>Tarifs hors expositions<br /></p> <p>Entrée 6,20 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 3,70 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 4,70 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections.<br /></p> <h3>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h3> <h5>++ Expositions temporaires<br /></h5> <h4>°°° Bonjour Monsieur Courbet ! Fortune d'un chef-d’œuvre<br /></h4> <h5>21 septembre 2019 - 19 janvier 2020<br /></h5> <p>« Le musée Fabre présente cet automne une exposition d’un genre nouveau entièrement consacrée à une seule œuvre. À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, elle explore dans les moindres détails l’un de ses chefs-d’œuvre : La Rencontre appelé aussi Bonjour, Monsieur Courbet »<br /></p> <p> Une œuvre scandaleuse<br /> « Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle. »<br /></p> <p>Une exposition en quatre temps<br /> Quatre approches complémentaires dessinent une chronologie de l’odyssée du tableau : l’analyse de ses sources iconographiques, l’étude du scandale qu’il provoque en 1855, l’histoire de sa diffusion à travers les images et les expositions au XXe siècle, et enfin la mise en évidence de la formidable source d’inspiration qu’il représente pour les artistes d’aujourd’hui.<br /> À l’occasion de cette exposition le musée Fabre présente des œuvres inédites et insolites :<br /> L’Impossible rencontre (2019) réalisée spécialement pour l’exposition par le peintre Yan Pei Ming, dont nous vous livrons ci-dessus un détail (également invité dans le cadre des célébrations du bicentenaire de l’artiste au musée Courbet d’Ornans, au musée d’Orsay et au musée du Petit Palais à Paris); une œuvre multimédia de l’artiste Ei Arakawa Fortune (Gustave Courbet, « La Rencontre », 1854) (2019) récemment acquise par la Fondation d’entreprise du musée Fabre ou encore Three Figures after Courbet (1965) peinte par Robert de Niro Sr, le père du célèbre acteur de cinéma…<br /> Mais aussi des documents rares et étonnants qui témoignent de la célébrité de l’œuvre : un timbre, des coupures de presse et de nombreuses caricatures. »<br /></p> <h4>°°° Soulages à Montpellier<br /></h4> <h5>27 novembre 2019 - 19 janvier 2020<br /></h5> <p>« À l’occasion des cent ans de Pierre Soulages, le musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole vous convie, au travers d'un parcours enrichi de nouvelles œuvres, de documents d'archives et de témoignages littéraires, à (re) découvrir sous un nouvel angle, subjectif et intime, le travail de Pierre Soulages, dont les liens privilégiés avec Montpellier remontent à son plus jeune âge. Des commentaires de l’artiste, qui a fréquenté assidûment le musée tout au long de sa carrière et fut marqué par nombre de ses œuvres, viennent ponctuer les salles des collections permanentes du musée.<br /> Inaugurées en 2007, avec la réouverture du musée Fabre après un vaste chantier de rénovation, les salles Soulages, au cœur du parcours consacré à l’art moderne et contemporain du musée, abritent sur 600 m² un ensemble unique constitué grâce aux dons et dépôts de l’artiste. La nouvelle aile du musée, conçue comme un « écrin de lumière » a été spécialement dessinée pour y présenter ses grands formats. Elle offre des conditions idéales pour admirer l’œuvre de l’artiste : certains polyptyques suspendus à l’aide de câbles semblent flotter dans l’espace, tandis que le mur de verre filtre la lumière permettant un dialogue subtil entre la lumière du midi et la surface des Outrenoirs. »<br /></p> <h4>++ En ce qui concerne les collections permanentes,<br /></h4> <pre></pre> <h5>trois parcours sont proposés :<br /></h5> <p>- une visite salle après salle<br /> - des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /></p> <pre></pre> <p>Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <pre></pre> <h3>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h3> <p>Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <p>Visites commentées  pour les individuels : samedi 6 avril, samedi 1er juin, samedi 22 juin 2019 à 15 h.<br /></p> <p>Tarifs : 8 €, 4 € de 10 à 18 ans et Morestellois.<br /> Gratuit pour les moins de 10 ans. Sur inscription au 04 74 80 06 80, places limitées. Se présenter à 14 h 45.<br /></p> <p>Prix d’entrée : 6 €<br />  tarifs réduits : 5 € pour les plus de 60 ans ; 3 €  pour les groupes de +10 personnes en visite libre</p> http://www.allonsaumusee.com/post/Expos-autres-Automne-2019-Printemps-2020#comment-form http://www.allonsaumusee.com/feed/atom/comments/159 Autres expositions Printemps Eté 2019 urn:md5:376cbcf2402503fc621b59999aff0e42 2019-05-13T15:26:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h3>1- Martigny Fondation Gianadda (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h3> <pre></pre> <h4>Trésors impressionnistes : Degas, Cézanne, Monet, Renoir, Gauguin, Matisse...<br /> La Collection Ordrupgaard<br /></h4> <h5>Du 8 février au 16 juin 2019<br /></h5> <h5>Tous les jours de 10 h à 18 h<br /></h5> <p>« Riche de soixante œuvres exceptionnelles, l’exposition « Trésors impressionnistes » propose un magnifique « voyage » parmi les chefs-d’œuvre du fameux musée Ordrupgaard de Copenhague, qui rassemble les plus grandes figures de la peinture française du XIXe siècle : Edgar Degas, Paul Cézanne, Claude Monet, Paul Gauguin, Henri Matisse...<br /> Cette remarquable collection fut fondée au début du XXe siècle par un couple de Danois férus d’art, Wilhelm (1868-1936) et Henny (1870-1951) Hansen.<br /> « Je passe mon temps à regarder des peintures, et autant vous le confesser tout de suite, je me suis lancé dans des achats considérables », avoue en 1916, Wilhelm Hansen, directeur d’une compagnie d’assurances et conseiller d’État dans une lettre adressée à sa femme Henny. « Mais je sais que je serai pardonné lorsque vous allez les voir : les meilleurs peintres à leur meilleur », continue-t-il. « Ainsi ai-je acquis des Sisley (deux merveilleux paysages), un Pissarro (un délicat paysage), un Claude Monet (une des Cathédrale de Rouen, qui sont parmi ses œuvres les plus connues) et un Renoir (un portrait de femme). L’autoportrait de Courbet (vous vous souvenez de la photographie que j’en avais ?) est une merveille, mais je ne l’ai pas acheté : le prix devra descendre encore beaucoup avant que je puisse en envisager l’acquisition.»<br /> Passionné d’art et visionnaire, cet homme d’affaires constitue avec un discernement d’une rare acuité, en seulement deux ans – entre 1916 et 1918 – une collection unique en Europe de toiles représentatives de l’impressionnisme et du post-impressionnisme de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle, signées de Jean-Baptiste Camille Corot, Eugène Boudin, Camille Pissarro, Édouard Manet, Edgar Degas, Alfred Sisley, Paul Cézanne, Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir, Berthe Morisot, Paul Gauguin et Henri Matisse, notamment.<br /> Quelle chance de pouvoir admirer des œuvres de cette période de l’art français, si poétiques et délicates !<br /> Nous vous invitons à les découvrir à l’occasion de cette exposition d’exception, où un vaste pan du riche patrimoine pictural, rarement dévoilé, s’offre à notre contemplation.»<br /></p> <pre></pre> <p>Horaires : ouvert tous les jours, de 10h à 18h de novembre à Juin et de 9h à 19h de juin à novembre<br /></p> <p>Tarifs :<br /> Adultes : 15,00 euros<br /> Seniors : 13,50 euros<br /> Enfants et étudiants : 8,50 euros<br /></p> <h3>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h3> <h4>Collection Ferrero<br /> César Faces à face<br /></h4> <h4>Frédérique Nalbandian<br /> Dominique Angel<br /> Thibault Franc<br /></h4> <h5>du 18 Mai au 31 Décembre 2019<br /></h5> <p>« L’œuvre graphique de César est assez peu connu, rarement montré, pourtant il doit être considéré dans sa singularité, car il constitue un pan à part entière de son œuvre. Dans le même temps, il s’inscrit dans un processus qui traverse l’ensemble de sa création et qui relève d’un corps à corps avec la matière. Dans son travail à la mine de plomb, ses arrachages, ses accumulations, les mélanges de techniques, l’expérimentation et la confrontation avec les matériaux demeurent des composantes essentielles de sa création.<br /></p> <p>L’exposition au MAC  abordera ces diverses expérimentations à travers plusieurs thèmes récurrents dans son oeuvre et mettra les matériaux et techniques en dialogue, dessins et sculptures, pour donner à voir la cohérence du processus de création de César. Elle s’articulera principalement autour de la collection de Jean Ferrero.<br /></p> <h5>Également au MAC :<br /> Dialogues avec César  : Dominique Angel, dessins de sculpteur, exposera également au Musée d'Art Contemporain Saint Martin.<br /></h5> <p>Collection permanente - Donation Boncompain Plusieurs œuvres majeures de l’œuvre gravé de Picasso seront présentées, ainsi qu’un dessin de Raoul Dufy ou encore un portrait de Camille Corot, laissant envisager la diversité de la collection de Pierre Boncompain qui a constitué patiemment un ensemble qui reflète son propre questionnement artistique.<br /></p> <h4>Au Château des Adhémar :<br /> Dialogues avec César - Thibault Franc/Frédérique Nalbandian<br /></h4> <p>L’exposition urbaine - dans Montélimar à partir du 1er juin 2019 : Lilian Bourgeat<br /> Pour Montélimar en 2019, Lilian Bourgeat met la Ville en chantier ! Les différents objets qu’il insère dans le paysage urbain font un clin d’oeil à l’opération Coeur de ville, rénovation du centre ancien. Bottes, niveau à bulle, barrières de chantier, mesure double-noeud, brouette mettent en scène les travaux de façon décalée, car il s’agit bien d’un spectacle que l’on peut contempler depuis un banc public. Ces objets bien connus recèlent quelques surprises, leur taille est inhabituelle. A première vue, rien d’anormal, mais en s’approchant le passant rentre dans le monde d’Alice au pays des merveilles, car ces objets sont très réalistes mais beaucoup plus grands qu’à la normale. Imperceptiblement puis progressivement, les oeuvres de Lilian Bourgeat sèment le trouble dans notre perception. Le rapport d’échelle s’inverse, le spectateur retombe en enfance, retrouve un regard enchanté et la ville change de dimension. »<br /></p> <p>Ouvert tous les jours de mai, juin, septembre à décembre 10h-12h30 / 14h-18h<br /> Juillet Août 10h 18h<br /> Fermeture les jours fériés 11/11, 25/12<br /></p> <p>Entrée adultes de 4 à 6 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /> Le billet donne lieu à l’accès aux deux expositions, à utiliser dans les sept jours qui suivent la première entrée<br /></p> <h3>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h3> <h5>Exposition temporaire<br /></h5> <p>Pas d'exposition temporaire pour le moment<br /></p> <h5>Exposition permanente<br /></h5> <h4>++ Collection Archéologie<br /> « 400 000 ans d'Histoire<br /></h4> <p>Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère. »<br /></p> <h4>++ Collection Art<br /> Six siècles de paysage(s)<br /></h4> <p>« La collection art propose plusieurs centaines d’œuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini...<br /> Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs. »<br /></p> <h4>++ Le Musée de Valence, art et archéologie<br /></h4> <pre></pre> <p>« Il se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles... Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section Art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome. »<br /></p> <p>Ouverture<br /></p> <p>Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 12 h et 14 h - 18 h<br /> Fermé les lundis, mardis et les jours fériés<br /></p> <p>Entrée exposition permanente<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /></p> <p>Entrée exposition temporaire<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrées expositions couplées<br /></p> <p>Plein tarif : 9 euros<br /> tarif réduit : 7 euros<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h3>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h3> <h5>++ Présentation du Musée :<br /></h5> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville. La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h5>++ Exposition temporaire non encore présentée<br /></h5> <h4>MARQUET<br /> La Méditerranée, d’une rive à l’autre<br /></h4> <pre></pre> <h5>28 juin - 3 novembre 2019<br /></h5> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 2 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /> du 1er avril au 31 octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /> Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre<br /></p> <h5>Tarifs expositions<br /></h5> <p>Entrée 9,70 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 5,10 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 7,70 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections<br /></p> <p>(l'exposition reste payante).<br /></p> <h5>Tarifs hors expositions<br /></h5> <p>Entrée 6,10 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 3,60 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 4,60 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections.<br /></p> <h3>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h3> <h5>Exposition à venir<br /></h5> <h4>Vincent Bioulès – Chemins de traverse<br /></h4> <h5>du 15 juin 2019 au 6 octobre 2019<br /></h5> <p>« Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle. »<br /></p> <p>++ En ce qui concerne les collections permanentes, trois parcours sont proposés :<br /> - une visite salle après salle<br /> - des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <p>++ Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /> Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <h3>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h3> <h4>« Jean Vinay (1907-1978) – Rétrospective – Du 24 mars au 30 juin 2019<br /></h4> <h5>Prêt exceptionnel du Département de l’Isère / Musée de Saint-Antoine-l’Abbaye<br /></h5> <p>Le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye possède une riche collection d’œuvres du peintre Jean Vinay. Cette saison, une sélection d’œuvres sera présentée à la Maison Ravier. Véritable rétrospective de l’œuvre de l’artiste dauphinois, l’exposition est une invitation à remonter le fil de sa vie depuis sa première découverte de Paris, son séjour en Afrique du Nord, jusqu’aux dernières années à L’Albenc en Isère. »<br /></p> <p>Autour de l’exposition :<br /> Visites commentées  pour les individuels : samedi 6 avril, samedi 1er juin, samedi 22 juin 2019 à 15 h.<br /> Tarifs : 8 €, 4 € de 10 à 18 ans et Morestellois.<br /> Gratuit pour les moins de 10 ans. Sur inscription au 04 74 80 06 80, places limitées. Se présenter à 14 h 45.<br /></p> <p>Prix d’entrée : 6 €<br />  tarifs réduits : 5 € pour les plus de 60 ans ; 3 €  pour les groupes de +10 personnes en visite libre</p> Expositions autres Automne 2018 - hiver 2019 urn:md5:2b1c0092dfed6be31918b60214969d82 2018-11-25T17:19:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h3>1- Martigny Fondation Gianadda (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h3> <pre></pre> <h4>Une Rétrospective Pierre Soulages<br /> En collaboration avec le Centre Pompidou<br /></h4> <h5>Du 15 juin 2018 au 25 novembre 2018 – Tous les jours de 9 h à 19 h<br /> Prolongation de l'exposition : du 26 novembre 2018 au 13 janvier 2019 – Tous les jours de 10 h à 18 h<br /></h5> <p>« La Fondation Pierre Gianadda, qui fête les quarante ans de sa création, consacre son exposition d'été à Pierre Soulages, le peintre du noir et de la lumière.<br /></p> <p>Pierre Soulages, né le 24 décembre 1919 à Rodez (Aveyron), vit et travaille entre Paris et Sète (Hérault). Figure majeure de l'abstraction, il est reconnu comme un des plus grands peintres de la scène française actuelle pour son œuvre qui traverse la seconde partie du XXe et le début du XXIe siècle. « Soulages choisit très jeune la couleur qui porte toutes les autres : le noir. Il y reste très attaché, si bien qu'elle participe de son identité artistique. Majeure dans son art, elle se décline, selon les outils avec lesquels elle est appliquée, en surfaces lisses ou accidentées, qui révèlent une lumière multiple et insoupçonnée. » S'intéressant à la Préhistoire et à l'art roman, « Soulages élabore sa création en dehors de tout groupe stylistique, selon une démarche solitaire et libre ». (Extraits de Camille Morando, Soulages, Paris, éd. Centre Pompidou, 2015)<br /></p> <p>Soulages – Une Rétrospective, montre pour la première fois rassemblée la collection des œuvres du peintre, datées de 1948 à 2002, conservées au MNAM-CCI Centre Pompidou. Il s'agit d'un exceptionnel ensemble composé de vingt-quatre œuvres sur les vingt-cinq répertoriées : soit seize peintures dont deux goudrons sur verre, trois brous de noix et cinq dessins. L'exposition est complétée par trois brous de noix prêtés par le musée Soulages de Rodez et respectivement créés en 1949, 1999 et 2003, ainsi que par des œuvres provenant de collections particulières.<br /></p> <p>Parmi les remarquables œuvres de la collection, sont exposées plusieurs « outrenoirs » dont Peinture 202 x 453 cm, 29 juin 1979 qui signe le tournant majeur dans la carrière de l'artiste : « outrenoir », un néologisme pour expliquer qu'à partir d'avril 1979, le noir fluide recouvre entièrement la surface, travaillé pour refléter la lumière, elle-même traitée comme une matière ; deux goudrons sur verre réalisés pendant l'été 1948 – le goudron, ce matériau original, nouveau, qui laisse sur le verre une trace surprenante, mystérieuse – ; Peinture 159 x 202 cm, 20 août 2015 et Peinture 202 x 125 cm, 19 juin 2017, œuvre inédite et récente, rappellent qu'à partir de 2004 l'artiste a abandonné l'huile pour l'acrylique.<br /></p> <p>Soulages – Une Rétrospective montre donc au total plus de 30 œuvres réalisées entre 1948 et 2017 selon un parcours chronologique qui met en évidence les recherches picturales et les différentes techniques que Soulages a explorées ainsi que les étapes charnières de sa création.<br /></p> <p>Pierre Soulages n'a-t-il pas déclaré que l'intérêt d'une rétrospective est de voir dans un nouveau lieu des œuvres qui n'ont jamais été montrées ensemble et qui, changées par ce nouveau contexte, sont nouvelles ? C'est à cette renaissance que la Fondation Pierre Gianadda convie son public . »<br /></p> <p>Horaires : ouvert tous les jours, de 10h à 18h de novembre à Juin et de 9h à 19h de juin à novembre<br /></p> <p>Tarifs :<br /> Adultes : 16,50 euros<br /> Seniors : 15,00 euros<br /> Enfants et étudiants : 10 euros<br /></p> <p>de 9h – 19h (juin-novembre)<br /> de 10h – 18h (novembre-juin)<br /></p> <h3>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h3> <h4>De Renoir à Picasso<br /> Boncompain et les grands maîtres<br /></h4> <h5>jusqu'au 31 décembre 2018<br /></h5> <p>« Le musée d’Art contemporain Saint-Martin et le château des Adhémar Montélimar s’associent pour proposer une exposition consacrée au célèbre artiste drômois Pierre Boncompain et à l’importante donation que ce dernier a faite à la ville de Montélimar.<br /></p> <p>Des réalisations de l’artiste (œuvres sur papier, pastels, tapisseries, céramiques) sont présentées aux côtés d’œuvres de grands maîtres.<br /> Et quelle collection ! Braque, Dufy, Picasso, Renoir, Chagall, Cézanne...., des œuvres qui se côtoient, se complètent, illuminent.<br /></p> <p>Montélimar-Agglomération propose un regard artistique au travers des plus grands noms, à admirer jusqu’au 31 décembre 2018. »<br /></p> <p>Ouvert tous les jours de septembre à décembre 10h-12h30 / 14h-18h<br /> Fermeture les mardis du 06/11 au 31/12 et les jours fériés 11/11, 25/12<br /></p> <p>Entrée adultes de 4 à 6 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /></p> <h3>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h3> <h4>Exposition temporaire<br /></h4> <h4>De L'autre côté du miroir. Reflets de collection<br /></h4> <pre></pre> <h5>jusqu'au 27 janvier 2019<br /></h5> <p>« L’exposition lève le voile sur la collection du musée jusqu’alors restée dans le secret des réserves. Réunissant plus de 200 œuvres qui en révèlent toute la diversité, Philippe Model, styliste et décorateur de talent, signe la mise en scène de De l’autre côté du miroir. Reflets de collection. Scénographe, créateur d’accessoires de mode, de mobilier, de gammes de peintures et papiers peints, il maîtrise l’art de réveiller les espaces.<br /> En neuf motifs principaux, l’artiste dessine la ligne de l’exposition et métamorphose son parcours : tressant les œuvres dans l’espace et le temps, créant de nouveaux points de vue, quitte à les inverser, il joue de reflets inattendus et imagine des effets de perspective accélérée ou des mises en abîme, avec tout l’art d’un prestidigitateur.<br /> De l’Ombre à la Lumière, en passant par les Matières et les Couleurs, Philippe Model invente un voyage exceptionnel dans le Pays imaginaire de la collection du musée. Il y exprime sa sensibilité particulière aux harmonies et aux contrastes colorés, aux rythmes des volumes intérieurs qu’il transforme en nouveaux cadres de vie pour les œuvres, ainsi réanimées dans leur singularité.<br /> Un passage de l’autre côté du miroir… »<br /></p> <p>Ouverture<br /></p> <p>Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 12 h et 14 h - 18 h<br /> Fermé les lundis, mardis et les jours fériés<br /></p> <p>Entée exposition permanente<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /></p> <p>Entrée exposition temporaire<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /></p> <p>Entrées expositions couplées<br /> Plein tarif : 9 euros<br /> tarif réduit : 7 euros<br /></p> <p>Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h3>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h3> <h5>++ Présentation du Musée :<br /></h5> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h5>++ Exposition temporaire non présentée actuellement<br /></h5> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /></p> <p>du 2 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /></p> <p>du 1er avril au 31 octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /></p> <p>Fermé le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 25 décembre<br /></p> <p>Tarifs expositions<br /> Entrée 9,70 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 5,10 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 7,70 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections<br /></p> <pre></pre> <p>(l'exposition reste payante).<br /></p> <p>Tarifs hors expositions<br /> Entrée 6,10 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 3,60 €<br /> Groupes (plus de 10 personnes) 4,60 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /> Visite commentée + 1 €<br /> 1er dimanche de chaque mois, accès gratuit à la visite des collections.<br /></p> <h3>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h3> <p>« Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle. »<br /></p> <h5>++ En ce qui concerne les collections permanentes, trois parcours sont proposés :<br /></h5> <p>- une visite salle après salle<br /></p> <p>- des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <h5>++ Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></h5> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /> Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <pre></pre> <h3>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h3> <p>Actuellement il n'y a pas d'exposition temporaire<br /></p> <pre></pre> <p>Ouverture uniquement pendant les périodes d'expositions temporaires<br /></p> <p>tous les jours de 14h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris<br /> Fermé le mardi, le 1er Mai et entre deux expositions temporaires<br /></p> <pre></pre> <p>Tarif normal 6 euros<br /> Tarif réduit 5 euros pour les plus de 60 ans Gratuité pour les moins de 18 ans</p> http://www.allonsaumusee.com/post/Expos-autres-Automne-2018-hiver-2019#comment-form http://www.allonsaumusee.com/feed/atom/comments/147 Expos autres Printemps Été 2018 urn:md5:a762674cb74ce94ccbf57cf447d88bea 2018-02-09T16:04:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h3>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h3> <h4>+++ Exposition principale<br /></h4> <h4>Toulouse-Lautrec<br /> A la Belle Époque – French Cancans – Une collection privée<br /></h4> <p>Du 1er décembre 2017 au 10 juin 2018!<br /></p> <p>« La Fondation Pierre Gianadda a le privilège de pouvoir exposer pour la première fois en Europe, une collection privée européenne exceptionnelle qui compte en particulier plus d'une centaine d'affiches et d'estampes choisies parmi les feuilles les plus spectaculaires d'Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901).<br /> Un ensemble très choisi de peintures et de feuilles originales de ses contemporains et amis dont le collectionneur a patiemment retrouvé des exemples magistraux complète ce florilège. »<br /></p> <h4>+++ Foyer<br /> Nadar<br /></h4> <h4>Portraits photographiques – Une collection particulière suisse<br /></h4> <p>Du 1er décembre 2017 au 10 juin 2018<br /></p> <pre></pre> <p>« Grâce à Nadar, nous pouvons mettre des visages sur les plus grands noms de la littérature, de la musique et des beaux-arts. En effet, son atelier a photographié tout ce que Paris a compté de personnalités artistiques à partir du milieu du XIXe siècle. Baudelaire, Delacroix, Courbet, Manet, Zola, Debussy et beaucoup d’autres ont posé devant son objectif, dans la lumière souvent aveuglante de ses studios. L’atelier Nadar voit aussi défiler des célébrités populaires : les acteurs et modèles, tout ce monde qui gravite autour des scènes parisiennes et de ses soirées animées. »<br /></p> <pre></pre> <p>Horaires : ouvert tous les jours, de 10h à 18h.<br /> Tarifs :<br /> Adultes : 15,00 euros<br /> Seniors : 13,00 euros<br /> Enfants et étudiants : 8 euros<br /></p> <h4>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h4> <p>Ouvert tous les jours de 11h à 18h<br /> Fermetures le 25 décembre.<br /></p> <p>Entrée adultes de 4 à 6 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /> Tarif réduit 4,00 euros pour certaines catégories comme étudiants, seniors, chômeurs ...<br /></p> <h4>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h4> <h5>++ Exposition temporaire :<br /></h5> <h5>++ Exposition permanente :<br /></h5> <p>« Le Musée de Valence, art et archéologie, se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles...<br /> Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome. »<br /></p> <h4>++ Collection Art<br /></h4> <h4>« Six siècles de paysage(s)<br /></h4> <p>La collection art propose plusieurs centaines d’œuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini... Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs. »<br /></p> <h5>++ Collection Archéologie<br /></h5> <h4>« 400 000 ans d'Histoire<br /></h4> <p>Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère. »%%</p> <p>Ouverture<br /> Le mardi :<br /> 14 h - 18 h<br /> Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 18 h<br /> Entrée hors période d’exposition temporaire<br /></p> <p>Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrée en période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 6 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Billets couplés : 9 et 7 euros<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h4>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h4> <h4>++ Présentation du Musée :<br /></h4> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h4>++ Exposition temporaire non encore présentée<br /></h4> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 2 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /> du 31 avril au 1er octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /></p> <p>Tarifs<br /> Entrée 9,50 €<br /> hors exposition temporaire 6,00 euros<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 3,50 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /></p> <h4>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h4> <p>« Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle. »<br /></p> <h4>++ En ce qui concerne les collections permanentes, trois parcours sont proposés :<br /></h4> <p>- une visite salle après salle<br /> - des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <h4>++ Exposition temporaire :<br /></h4> <p>Le Musée avant le Musée, La Société des Beaux-Arts de Montpellier (1779-1787)<br /> jusqu'au 11 mars 2018<br /></p> <p>« Au terme d’une année de célébration de ses dix ans de réouverture, le musée Fabre consacre, du 9 décembre au 11 mars prochains, sa nouvelle exposition.<br /> Elle invite les visiteurs à découvrir les Salons de peinture du XVIIIe siècle organisés à Montpellier, mais aussi la galerie d’Abraham Fontanel et l’École de dessin, révélant l’étonnant dynamisme et les hautes ambitions de la cité.<br /> L’exposition conduit le visiteur jusqu’au Montpellier du temps de la Révolution,<br /> L'exposition Le Musée avant le Musée évoque les dernières années du Siècle des Lumières, qui virent la création des premières expositions artistiques, de la première école de dessin, et du premier musée fondé dans la capitale des États du Languedoc.<br /> C'est grâce à l'initiative d'un groupe de mécènes, administrateurs de la province, aristocrates, ecclésiastiques, bourgeois et artistes que naquit la Société des beaux-arts qui se donna pour objectif d'encourager les jeunes talents par des cours gratuits de dessin, de former le goût des curieux par l'organisation de Salons de peinture, de sculpture et de dessin, et de constituer une collection publique.<br />  Au XVIIe siècle, avec la création de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris, la couronne avait établi un véritable monopole sur l'enseignement artistique dans le royaume. Le XVIIIe siècle, au contraire, vit la naissance d'académies régionales, déterminées à soutenir leurs artistes et à former des élèves. Lille, Lyon, Dijon, Bordeaux et surtout Marseille et Toulouse s'étaient dotées d'une académie dès le milieu du siècle. En 1779, Montpellier rejoignit cette aventure artistique. François-Xavier Fabre, qui refonda plutôt qu'il ne fonda le musée en 1825, avait lui-même reçu ses premières leçons dans l'école de dessin de la Société des beaux-arts, installée dans l'ancien collège des jésuites, bâtiment de l'actuel musée Fabre. Aujourd'hui encore, bien des œuvres des collections du musée proviennent de cette histoire aussi méconnue que décisive. » Parcours par sections : Montpellier au siècle des lumières, les salons de la société des beaux-arts, au rendez-vous des artistes :la boutique d'Abraham Fontanel, le musée révolutionnaire, François-Xavier Fabre, héritier de la société des beaux-arts.<br /></p> <p>Prochaine exposition : Picasso : donner à voir , du 15 juin au 23 septembre 2018<br /></p> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /></p> <pre></pre> <p>Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <pre></pre> <h4>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h4> <p>Fermeture jusqu'au 20 mars 2018<br /></p> <p>Ouverture pendant les périodes d'expositions temporaires<br /> tous les jours de 14h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris<br /> Fermé le mardi, le 1er Mai et entre deux expositions temporaires<br /></p> <pre></pre> <p>Tarif normal 5 euros<br /> Tarif réduit 3 euros<br /></p> <p>Gratuité pour les moins de 18 ans</p> Expositions autres Automne 21016 Printemps 2017 urn:md5:92de1319cb4119e9f5de24368f89d6f9 2017-01-11T17:04:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h4>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h4> <h5>Marcel Imsand et la Fondation Gianada<br /></h5> <h5>du 26 Novembre 2016 au 22 Janvier 2017<br /></h5> <p>L'exposition est constituée des photographies que Marcel Imsand a offertes à Annette et Léonard Gianada, ainsi qu'à la Fondation, entre 1984 et 2012, en tout plus de quatre cents chefs-d’œuvre, de l'exposition Rodin en 1984, aux sculptures de Giacometti en 1985, des artistes qui ont fréquenté la Fondation, comme Anne-Sophie Mutter, Isaac Stern, Barbara Hendricks, Teresa Berganza, Maurice Béjart ....<br /> A chaque événement, Marcel Imsand offre à Léonard Gianada une série de tirages si caractéristiques, dont il a le secret, et qu'il réalise avec la pleine maîtrise de son art.<br /> L'Exposition est organisée autour des grandes collections offertes :<br /> - Luigi le berger (1989-1991) 87 photographies<br /> - Maurice Béjart (1975-1995) 63 photographies<br /> - Giacometti (1984-1986) 56 photographies<br /> - Reportage sur les vernissages et les concerts 100 photographies<br /> - Collection personnelle (1960-2000) 4 séries<br /></p> <p>L'ensemble constitue un témoignage d'une amitié indéfectible, et surtout un condensé d’une œuvre artistique de premier plan.<br /></p> <pre></pre> <p>Horaires : ouvert tous les jours, de 10h à 18h.<br /> Tarifs :<br /> Adultes : 13,50 euros<br /> Seniors : 12,00 euros<br /> Enfants et étudiants : 7 euros<br /></p> <h4>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h4> <h5>" Ben sera partout... " à Montélimar, du 25 juin au 31 décembre 2016<br /></h5> <p>« «L'art est partout », « Écrire c'est peindre des mots » ou encore « Mon plus grand soucis c'est moi »... Des phrases blanches sur un fond noir sont la signature de l'artiste Ben alias Benjamin Vautier...<br /> Cette artiste français d'origine suisse sera l'invité de l'exposition d'été au Musée d'Art Contemporain : « Ben est partout » du 25 juin au 31 décembre 2016.<br /> Les visiteurs découvriront dans les salles de l'exposition mais aussi un peu partout en ville, les célèbres phrases de Ben autour de thèmes nombreux et variés tels que l'égo, la bière, le sexe, les clivages géographiques... des œuvres anciennes mais aussi des œuvres contemporaines inédites. »<br /></p> <p>Ouvert tous les jours de 11h à 18h<br /> Fermetures le 25 décembre.<br /></p> <p>Entrée adultes 2,50 à 4 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /> Tarif réduit 2,50 euros pour certaines catégories comme étudiants, seniors, chômeurs ...<br /></p> <h4>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h4> <h5>++ Exposition temporaire :<br /></h5> <h5>Anne Dangar céramiste<br /></h5> <h5>du 26 juin 2016 au 26 février 2017<br /></h5> <p>"Artiste d’origine australienne, Anne Dangar (1885-1951) a étudié et enseigné la peinture à la Sydney Art School.Lors d’un voyage en Europe en 1926-1928, elle s’inscrit à à l’académie d’André Lhote puis s’initie à la céramique Au Salon des Tuileries de 1928, elle découvre l’œuvre cubiste d’Albert Gleizes et c’est une révélation !<br /> En 1930, Anne Dangar répond à l’invitation du maître théoricien du cubisme et rejoint Moly-Sabata, la colonie d’artistes et d’artisans qu’il a fondée à Sablons (Isère).<br /> Ainsi commence une aventure intellectuelle et artistique qui va durer jusqu’à son décès en 1951. Vingt années pendant lesquelles, en accord avec les idées d’Albert Gleizes sur l’artisanat et le retour à la terre, elle abandonne la peinture et se consacre pleinement à la poterie et à l’enseignement artistique.<br /> Sa production céramique se partage entre des poteries utilitaires et des pièces exceptionnelles pour les galeries et les expositions. Leurs décors transcrivent l’esthétique cubiste de Gleizes et déploient une variété de motifs géométriques et animaliers d’inspiration traditionnelle et celtique.<br /> L’oeuvre d’Anne Dangar est également empreinte d’une dimension spirituelle qui s’exprime dans ses poteries à usage liturgique mais, plus largement, dans sa conception du travail de l’argile comme un art sacré.<br /></p> <p>L’exposition rassemble près de 140 créations d’Anne Dangar, accompagnées d’une dizaine d’oeuvres et d’ouvrages d’Albert Gleizes lui-même, ainsi que, notamment, des peintures de Robert Pouyaud, le premier résident de la colonie en 1927.<br /> Se défendant d’être rétrospective, l’exposition permet de mettre en lumière les différentes sources d’inspiration de cette oeuvre d’une extraordinaire diversité, rassemblée pour une première exposition monographique dans un musée français.<br /> L’exposition Anne Dangar est placée sous le commissariat scientifique de David Butcher, docteur en histoire de l’art."<br /></p> <h5>++ Exposition permanente :<br /></h5> <p>« Le Musée de Valence, art et archéologie, se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles...<br /> Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome. »<br /></p> <h5>++ Collection Art<br /></h5> <h5>« Six siècles de paysage(s)<br /></h5> <p>La collection art propose plusieurs centaines d’oeuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini...<br /> Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs. »<br /></p> <h5>++ Collection Archéologie<br /></h5> <p>« 400 000 ans d'Histoire<br /></p> <p>Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère. »<br /></p> <p>Ouverture<br /> Le mardi :<br /> 14 h - 18 h<br /> Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 18 h<br /> Entrée hors période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 5 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrée en période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 8 € par personne<br /> Tarif réduit : 5 € par personne<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h4>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h4> <h5>++ Présentation du Musée :<br /></h5> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h5>++ Exposition temporaire non encore présentée<br /></h5> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 15 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /></p> <p>Tarifs<br /> Entrée 9 €<br /> hors exposition temporaire 5,50 euros<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 4 € (3 hors expo)<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /></p> <h5>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h5> <p>« Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle. »<br /></p> <h5>++ En ce qui concerne les collections permanentes,<br /></h5> <p>trois parcours sont proposés :<br /> - une visite salle après salle<br /> - des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <h5>++ Exposition temporaire :<br /></h5> <p>"L'art et la matière"<br /> du 10 décembre 2016 au 28 mai 2017<br /></p> <p>L’exposition «l’art et la matière», réalisée en partenariat avec le musée du Louvre, invitera les visiteurs à une nouvelle découverte tactile et multi-sensorielle de l’art, au travers d’une galerie de sculptures à toucher. <br /></p> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /> Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité. <br /></p> <h4>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h4> <p>Actuellement il n'y a pas d'exposition temporaire<br /></p> <p>Ouverture pendant les périodes d'expositions temporaires<br /> tous les jours de 14h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris<br /> Fermé le mardi, le 1er Mai et entre deux expositions temporaires<br /> Tarif normal 5 euros<br /> Tarif réduit 3 euros<br /> Gratuité pour les moins de 18 ans</p> Autres expositions Printemps-été 2016 urn:md5:2ae877983c36ca84716ac2c14f05227a 2016-03-18T17:51:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées autres musées <h2>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse) <br /></h2> <h3>ZAO WOU-KI<br /></h3> <h4>4 décembre 2015 - 12 juin 2016<br /></h4> <p>« En collaboration avec la Fondation Zao Wou-Ki, la Fondation Gianada présente la première grande rétrospective de l'artiste en Suisse. Couvrant toutes les périodes de l'artiste, cette exposition réunit un ensemble de toiles monumentales dont plusieurs grands triptyques, ainsi qu'une suite d’œuvres sur papier. Elle met en valeur l'aisance de l'artiste dans les grandes compositions.»<br /></p> <h5>Horaires<br /></h5> <p>Ouvert tous les jours de 10h à 18h<br /></p> <h5>Tarifs<br /></h5> <p>Adulte 16,50 euros<br /> Seniors 14,50 euros<br /> Enfants et étudiants 9 euros<br /></p> <h2>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )</h2> <h3>+++ « L'exposition Med'in Peace se tiendra au Musée d'Art Contemporain de Montélimar<br /></h3> <h5>du 2 avril au 22 mai 2016.<br /></h5> <pre></pre> <p>Elle regroupe 32 artistes de la Méditerranée, exposant pour la Paix.<br /> Vernissage le 1er avril à 19h30.<br /> "Les Fées Nomades", ambassadrices de Paix, se penchent sur un autre monde à mille lieues de celui qui fait l'actualité. Elles font porter les regards vers les pays méditerranées, vers leur liberté d'expression, l'art et la culture, l'échange et la magie de la Rencontre.<br /> "Med'in Peace" : trente artistes tunisiens de renommée internationale, deux grands invités d'honneur, les sculpteurs syriens et irakiens, Khaled Dawwa et Mohamed Ghassan, exposent ensemble pour la Paix. Des comédiens, des poètes, des réalisateurs les rejoindront pour des happenings, des rencontres pédagogiques et des événements solidaires.<br /> Visite guidées et événementielles gratuites les 2 et 3 avril à 10h et 15h, ainsi que tous les week-ends; pour les scolaires et les jeunes en semaine.<br /> "Med'in Peace" participe aussi à la Nuit des Musées le 21 mais 2016.»<br /></p> <h3>+++ Ben sera partout... à Montélimar<br /></h3> <h5>du 25 juin au 31 décembre 2016<br /></h5> <p>« «L'art est partout », « Écrire c'est peindre des mots » ou encore « Mon plus grand soucis c'est moi »... Des phrases blanches sur un fond noir sont la signature de l'artiste Ben alias Benjamin Vautier...<br /> Cette artiste français d'origine suisse sera l'invité de l'exposition d'été au Musée d'Art Contemporain : « Ben est partout » du 25 juin au 31 décembre 2016.<br /> Les visiteurs découvriront dans les salles de l'exposition mais aussi un peu partout en ville, les célèbres phrases de Ben autour de thèmes nombreux et variés tels que l'égo, la bière, le sexe, les clivages géographiques... des œuvres anciennes mais aussi des œuvres contemporaines inédites.»<br /></p> <h5>Horaires<br /></h5> <p>Ouvert tous les jours de 11h à 18h<br /> Fermetures les 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.<br /></p> <pre></pre> <h5>Tarifs</h5> <p>Entrée adultes 2,50 à 4 euros<br /> Gratuit pour les moins de 18 ans<br /> Tarif réduit 2,50 euros pour certaines catégories comme étudiants, seniors, chômeurs ...<br /></p> <h2>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence)<br /></h2> <p>Il n'y a pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <h4>Exposition permanente :<br /></h4> <p>« Le Musée de Valence, art et archéologie, se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles...<br /> Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome.»<br /></p> <h5>++ Collection Art<br /></h5> <p>« Six siècles de paysage(s)<br /> La collection art propose plusieurs centaines d’oeuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini... Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs.»<br /></p> <h5>++ Collection Archéologie<br /></h5> <p>« 400 000 ans d'Histoire<br /> Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère.»<br /></p> <h5>Ouverture<br /></h5> <p>Le mardi : 14 h - 18 h<br /> Du mercredi au dimanche : 10 h - 18 h<br /> Entrée hors période d’exposition temporaire<br /></p> <h5>Tarifs<br /></h5> <p>Plein tarif : 5 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrée en période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 8 € par personne<br /> Tarif réduit : 6 € par personne<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h2>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h2> <h4>++ Présentation du Musée :<br /></h4> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments de Le Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.<br /> Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée.»<br /></p> <h4>++ Du 12 Mars au 22 Mai 2016<br /></h4> <p>4 à 4<br /> 4 expositions à 4 artistes<br /> Philippe Pradalié<br /> Ick Erwinck<br /> Joël Leick<br /> Albert Woda<br /></p> <h5>Horaires<br /></h5> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 1er avril au 31 octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /></p> <h5>Tarifs<br /></h5> <p>Entrée 8 €<br /> hors exposition temporaire 5,50 euros<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 4 € (3 hors expo)<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /></p> <h2>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)%%</h2> <p>« Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle.»<br /></p> <p>En ce qui concerne les collections permanentes, trois parcours sont proposés :<br /> - une visite salle après salle<br /> - des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges..) - ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <h5>Horaires<br /></h5> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /></p> <h5>Tarifs<br /></h5> <p>Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <pre></pre> <h2>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h2> <h3>Collection Jean-Louis et Odette Bernezat<br /> Regard sur la peinture du 20e siècle<br /></h3> <h4>13 mars au 5 juin 2016<br /></h4> <p>« La Maison Ravier ouvre ses portes à la collection privée d’un couple amateur d’art audacieux, établi en Isère. Débutée en 1964, chez la peintre Mena Loopuyt, elle n’a cessé de s’enrichir : chaque toile qui la compose est le reflet d’un coup de cœur, parfois d’un coup de folie ! La dernière œuvre  a été acquise en 2014.<br /> Cette présentation partielle, élaborée en étroite collaboration avec les propriétaires, réunit une soixantaine d’œuvres de près de quarante artistes qui illustrent tout autant leur attrait pour des œuvres figuratives que pour des expressions picturales abstraites.<br /> Ces choix font la part belle aux peintres qui évoquent la « Nouvelle École de Paris » : Pignon, Guerrier, Atlan, Schneider, Doucet, Charchoune, Cherkaoui, Leppien, Noël…. Nous retrouverons aussi des tenants de la peinture lyonnaise : Lauran, Cottavoz, Palué… ou certains qui ont œuvré à Mirmande, dans la Drôme, avec André Lhote : Marcelle Rivier, Garbell, Bolin… Une salle sera dédiée à la passion des collectionneurs pour l’œuvre de Ferrato, peintre qu’ils avaient découvert en 1987. Quelques assemblages de Vincent Gontier, des sculptures de Jacques Clerc, et des céramiques de Jean-Paul et Suzy Brunet complèteront le parcours de l’exposition.<br /> Cette sélection présente également des dessins et des gouaches de Paul Bernezat (1896-1967), directeur et professeur de l’École d’Art de Valence de 1929 à 1962, ainsi que quelques œuvres de ses élèves. Cet ensemble qui est le fruit d’une sincère amitié avec les artistes, exprime une volonté d’éduquer la sensibilité du spectateur, de développer l’esprit d’invention, et de respecter la personnalité des artistes comme l’enseignait Paul Bernezat.»<br /></p> <h5>Horaires<br /></h5> <p>Ouverture pendant les périodes d'expositions temporaires<br /> tous les jours de 14h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris.<br /> Fermé le mardi, le 1er Mai et entre deux expositions temporaires<br /></p> <h5>Tarifs<br /></h5> <p>Tarif normal 5 euros<br /> Tarif réduit 3 euros<br /> Gratuité pour les moins de 18 ans</p> Expos autres Printemps-été 2015 urn:md5:d22a0b65b2fea28dc4e12089841716d2 2015-05-17T14:29:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées autres musées <h2>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse<br /></h2> <h2>ANKER, HODLER, VALLOTTON...<br /></h2> <pre></pre> <p>En collaboration avec le Kunstmuseum de Berne<br /> 5 décembre 2014 - 14 juin 2015 : 10h. - 18 h.<br /></p> <h3>MATISSE en son siècle<br /></h3> <pre></pre> <p>En collaboration avec le Centre Pompidou, Paris<br /> 19 juin - 22 novembre 2015 : 9h. - 19h.<br /></p> <p>Tarifs<br /> Adulte 15 euros<br /> Seniors 13,50 euros<br /> Enfants et étudiants 8 euros<br /></p> <h2>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h2> <p>Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <p>Ouverture<br /> Du lundi au vendredi de 10h à 17h et le samedi et dimanche de 14h à 17h, sauf les 01/05, 01/11, 25/12.<br /> Fermetures exceptionnelles les 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.<br /></p> <pre></pre> <p>Entrée 3 euros<br /></p> <h2>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h2> <p>Il n'y a pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <p>Exposition permanente :<br /></p> <p>« Le Musée de Valence, art et archéologie, se situe dans le centre historique du vieux Valence, jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, au bord de la première terrasse de la ville. Il propose une large vue panoramique sur le paysage valentinois, du Vercors jusqu'aux montagnes de l'Ardèche.<br /> Créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal, vaste hôtel particulier entre cour d’honneur et jardin privé qui garde de nombreuses traces de son histoire séculaire : tour épiscopale fortifiée du 12e siècle, galerie ogivale, plafonds peints des 15e et 17e siècles...<br /> Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent dans un parcours réinventé un large panorama de l’histoire de l'Homme et des arts, de la préhistoire régionale à l’art contemporain.<br /> La section Archéologie retrace l’histoire des civilisations ayant occupé la Drôme et la moyenne vallée du Rhône, des périodes modernes en remontant jusqu’à la préhistoire.<br /> La section art, qui réunit peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs, propose en particulier de nombreuses œuvres sur le thème du paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains jusqu’à son "invention" au 16e siècle comme genre autonome. »<br /></p> <p>++ Collection Art<br /> « Six siècles de paysage(s)<br /> La collection art propose plusieurs centaines d’oeuvres - peintures, dessins, sculptures et arts décoratifs -, avec comme fil rouge le paysage, depuis sa relecture par les artistes contemporains et modernes jusqu’à son "invention" comme genre autonome au 16e siècle.<br /> Sophie Calle, Joan Mitchell, Hamish Fulton, Etienne-Martin, Wols ou Simon Hantaï y côtoient André Lhote, Dufy, Derain… Les écoles du 19e siècle traversent le romantisme (Paul Huet, Delacroix, Georges Michel…), le pré-impressionnisme (Eugène Boudin, Stanislas Lépine…), les écoles réalistes et l’école de Barbizon (Théodore Rousseau). La "grande galerie" célèbre le paysage, depuis le néo-classicisme jusqu’aux paysages de ruines des 18e et 17e siècles avec Corot, Pierre Patel, Pannini... Tout au long du parcours, la muséographie permet un dialogue entre paysages des collections et paysages extérieurs. »<br /></p> <p>++ Collection Archéologie<br /> « 400 000 ans d'Histoire<br /> Plus de 1 500 objets invitent le visiteur à plonger dans l’histoire des hommes et civilisations de la Drôme et de la moyenne vallée du Rhône. Le parcours est conçu en trois séquences, comme un voyage en chronologie inversée, de l’époque médiévale à la préhistoire, en passant par l’histoire de la colonie romaine de Valentia.<br /> Inscriptions latines, vestiges archéologiques et maquettes témoignent de la vie, des activités et des croyances des premiers Valentinois et Drômois. Cette exploration dans les temps traverse le plateau des mosaïques - Les Travaux d’Hercule et Orphée charmant les animaux - pour culminer avec « Terres de préhistoires » et le belvédère. »<br /></p> <p>Ouverture<br /> Le mardi :<br /> 14 h - 18 h<br /> Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 18 h<br /> Entrée hors période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 5 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrée en période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 8 € par personne<br /> Tarif réduit : 6 € par personne<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <pre></pre> <h2>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h2> <h3>++ Présentation du Musée :<br /></h3> <p>« Le musée Paul Valéry a rouvert ses portes le 18 juin 2010 après plusieurs mois de travaux. Un réaménagement muséographique a permis une redistribution des espaces, une extension des salles ouvertes au public et une nouvelle présentation de ses collections.<br /> Installé au flanc du mont Saint Clair sur une terrasse surplombant le Cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry dispose d’une vue et d’une situation exceptionnelles. Son architecture conçue par l’architecte Guy Guillaume date du début des années 70 et s’inscrit dans la logique des bâtiments du Corbusier.<br /> Le Musée Paul Valéry réunit environ 4000 œuvres. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires. Les jardins qui l’entourent accueillent des manifestations en plein air : une programmation pluridisciplinaire qui propose conférences, rencontres littéraires, poésie, soirées de chants et théâtre de poche, en lien étroit avec les collections du musée ou encore l’identité méditerranéenne de la ville.<br /> La Cafétéria du musée offre une terrasse ombragée dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. »<br /></p> <h3>++ Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></h3> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 1er avril au 31 octobre<br /> de 9h30 à 19h<br /></p> <p>Tarifs<br /> Entrée 8 €<br /> hors exposition temporaire 5,50 euros<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 4 € (3 hors expo)<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /></p> <h2>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h2> <h3>Exposition à venir : « L’âge d'or de la peinture à Naples de Ribera à Giordano »<br /></h3> <p>du 20 juin au 11 octobre 2015.<br /></p> <p>« Créé en 1828 par le peintre François-Xavier Fabre, entièrement rénové en 2007, le Musée Fabre présente des œuvres de l’art occidental, peintures, sculptures, dessins et objets d’art, du XIVe au XXIe siècle. »<br /></p> <p>En ce qui concerne les collections permanentes, trois parcours sont proposés :<br /> « une visite salle après salle<br /> des parcours thématiques (peintures d'intérieur, le Nu, les fleurs, les fruits, les héros, les monstres, les animaux, les anges ….)<br /> ou un parcours en sélectionnant les œuvres de son choix ».<br /></p> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /> Les tarifs varient de 10 euros à la gratuité.<br /></p> <h2>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h2> <h3>Georges ROUAULT, vision sur la condition humaine<br /></h3> <h4>Du 29 mars au 14 juin 2015<br /></h4> <p>« Cette exposition s’articule autour de quatre thèmes : « Souvenirs Intimes », autour des « Réincarnations du père Ubu », du « Cirque » et des « Fleurs du Mal ».<br /> Toutes ces œuvres, entourées de mystère, tentent d’exprimer sous une forme picturale ce monde étrange, inquiet et perplexe. Peu importe, sa représentation n’est qu’un prétexte à désacraliser les idées conventionnelles du beau et du laid, du bien et du mal, du bonheur et de la souffrance, de la vie et de la mort.... Son art fait appel à l’émotion de chacun d’entre nous, émotion que nous ressentons et interprétons selon notre propre sensibilité. »<br /></p> <pre></pre> <p>Ouverture pendant les périodes d'expositions temporaires<br /> tous les jours de 14h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris.<br /> Fermé le mardi, le 1er Mai et entre deux expositions temporaires<br /> Tarif normal 5 euros<br /></p> <p>Tarif réduit 3,5 euros</p> Autres expositions Automne 2014 urn:md5:95d0d310cbfc0249218b9013bf568036 2014-11-05T14:59:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées <h2>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h2> <pre></pre> <h3>Revoir Renoir !<br /></h3> <h4>20 juin – 23 novembre 2014<br /></h4> <p>Exposition riche d'une centaine d’œuvres<br /> derniers jours<br /> Ouvert tous les jours de 9 h à 19h<br /> Tarifs<br /> Adulte 16,50 euros<br /> Seniors 15 euros<br /> Enfants et étudiants 10 euros<br /></p> <h2>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h2> <h3>Exposition Montélimar - Drôme Provençale<br /></h3> <p>Ouverture<br /> Du 24/10/2014 au 31/12/2015.<br /> Fermetures exceptionnelles les 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.<br /> Du lundi au vendredi de 10h à 17h et le samedi et dimanche de 14h à 17h, sauf les 01/05, 01/11, 25/12.<br /></p> <p>Entrée 3 euros<br /></p> <h2>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h2> <h3>Bernard Cathelin (1919-2004)<br /></h3> <h4>du 23 novembre 2014 au 22 mars 2015<br /></h4> <p>Pour le dixième anniversaire de la mort du grand peintre drômois, le Musée de Valence propose une exposition inédite présentant des œuvres encore jamais dévoilées au public.<br /></p> <p>La Drôme, où Bernard Cathelin se rendait fréquemment depuis Paris, passant ses étés dans la maison familiale des Rebattières, est la clef de toute son oeuvre. C’est dans cette nature foisonnante et généreuse que Cathelin a développé, dès ses premières œuvres, de nombreuses gammes de tons chauds jusqu’aux bleus violets, de camaïeux de blancs grèges ou gris aux roses délicats voire audacieux, de verts liquides, de bruns, de roux puissants et chaleureux…<br /> L’exposition « Cathelin comme jamais » présente l’artiste sous un nouveau jour. Issues de collections particulières, la plupart des œuvres n’ont jamais été exposées qu’en privé. Le parcours permet de découvrir les étapes décisives qui ont forgé son travail, à travers natures mortes, nus, portraits et paysages issus de ses séjours dans la Drôme, mais aussi de ses nombreux voyages - enrichissantes visions le menant vers toujours plus de simplicité<br /></p> <p>Ouverture<br /> Le mardi :<br /> 14 h - 18 h<br /> Du mercredi au dimanche :<br /> 10 h - 18 h<br /> Entrée hors période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 5 € par personne<br /> Tarif réduit : 4 € par personne<br /> Entrée en période d’exposition temporaire<br /> Plein tarif : 8 € par personne<br /> Tarif réduit : 6 € par personne<br /> Gratuité dans certains cas<br /></p> <h2>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h2> <h3>Donation Jacques Clauzel<br /></h3> <pre></pre> <h4>du 5 décembre 2014 au 25 janvier 2015<br /></h4> <p>Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le lundi<br /> du 2 novembre au 31 mars<br /> de 10h à 18h<br /></p> <p>Tarifs<br /> Entrée 8 €<br /> Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 4 €<br /> Enfants moins de 10 ans, demandeurs d’emploi, scolaires ville de Sète gratuit<br /></p> <h2>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h2> <p>Pas d'exposition temporaire actuellement<br /></p> <p>Le musée Fabre est ouvert tous les jours, sauf le lundi.<br /> Ouverture de 10h à 18h.<br /> Les tarifs varient de 9 euros à la gratuité.<br /></p> <h2>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h2> <h3>Hommage à Auguste Ravier – Bicentenaire de la naissance du peintre<br /></h3> <h4>Jusqu'au 11 Novembre 2014.<br /></h4> <p>Ouverture pendant les périodes d'expositions temporaires<br /> tous les jours de 14h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris.<br /> Fermé le mardi, le 1er Mai et entre deux expositions temporaires<br /> Tarif normal 5 euros<br /> Tarif réduit 3,5 euros</p> Autres expositions urn:md5:4c70a05ccf61cee04d5fa5cc75aeb1aa 2014-03-25T18:54:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées autres expos 2014 <h2>Printemps 2014</h2> <h3>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)</h3> <h4>La beauté du corps dans l'Antiquité Grecque<br /></h4> <pre></pre> <h4>en collaboration avec le British Museum de Londres<br /></h4> <h5>du 28 février au 9 juin 2014<br /></h5> <h5>tous les jours de 10h à 18h<br /></h5> <pre></pre> <p>Le British Museum de Londres fondé en 1753 s’ouvre au public en 1759 et ses collections, constituées de plus de sept millions d’objets, sont parmi les plus importantes au monde et proviennent de tous les continents. Parmi toutes ces richesses, vingt-quatre salles représentent Rome et la Grèce antiques : il s’agit de la section la plus importante du musée qui propose des œuvres s’étendant du début de la préhistoire à l’ère byzantine.<br /></p> <p>Une des responsables de ce département antique a spontanément proposé à Léonard Gianadda d’organiser une exposition avec quelques unes des pièces maîtresses choisies parmi ces antiquités grecques et romaines. Pour célébrer la beauté du corps dans l’Antiquité grecque, dix thèmes seront à l’honneur et entraîneront le visiteur dans une balade éclectique où la beauté des corps féminins et masculins, le sport, la naissance, le mariage et la mort, l’amour et le désir, seront documentés par des pièces archéologiques.<br /></p> <p>L’espace de quelques mois, l’Antiquité gréco-romaine sera reine à la Fondation et toutes ces richesses archéologiques rappelleront le passé gallo-romain de Martigny-la-Romaine avec ses témoins comme le temple antique dédié à Mercure, le musée gallo-romain, le taureau tricorne etc. Un heureux mariage de pierre, de bronze et de marbre : Londres dans l’antique capitale du Valais romain : Forum Claudii Vallensium.<br /></p> <h3>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h3> <h4>« Épreuves d'artistes »<br /></h4> <h5>jusqu'au 31 mars 2014<br /></h5> <p>« Épreuves d’artistes » présente plus d’une centaine d’estampes des plus grands artistes contemporains. En partenariat avec les artothèques de Grenoble et de Lille ainsi que la galerie Eric Linard, vous pourrez admirer une palette de techniques et de couleurs grâces aux procédés de la sérigraphie, lithographie et digigraphies.<br /> L'exposition présente le travail d’artistes majeurs de l’histoire de l’art tels que  François Bruetschy, Villeglé, Viallat, Arroyo, Monory, Di Rosa, Adami, César, Klein, Arman, St Phall, Ben, Aki Kuroda, Chillida, mais également la démarche audacieuse de Françoise Pétrovitch<br /></p> <p>Horaires : lundi au vendredi de 10h à 17h et Samedi et dimanche de 14h à 17h<br /></p> <h3>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h3> <h4>De Gainsborough à Turner<br /></h4> <pre></pre> <h4>l'Age d'Or du paysage et du portrait anglais dans les collections du Louvre<br /></h4> <h5>du 28.06.2014 au 28.09.14<br /></h5> <p>La peinture britannique connaît son âge d'or sous l'ère Georgienne (du nom de tous les monarques qui vont se succéder sur le trône d'Angleterre, de Georges Ier jusqu'à George IV) soit des années 1720 environ jusqu'au début du règne de la reine Victoria au milieu du 19e siècle. Seules, en dehors des musées britanniques ou américains, les collections de peintures et arts graphiques du Musée du Louvre, méconnues et dont l'histoire et l'extension demeurent relativement récentes à l'échelle de cette institution, permettent largement de rendre compte de ce moment d'exception dans l'histoire artistique britannique.<br /> C'est spécifiquement cet ensemble, cohérent et de grande qualité, que la présente exposition, pour la première fois, entend faire mieux connaître au public, du 28 juin au 28 septembre, à partir d'une sélection de soixante-dix œuvres environ.<br /></p> <pre></pre> <h3>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h3> <h4>4 à 4 / 4 expositions à 4 artistes<br /><br /></h4> <pre></pre> <h4>Jean Denant (Sète)<br /> Curro Gonzalez (Séville)<br /> Grisor (Lille)<br /> Liu Zhengyong (Pékin)<br /></h4> <h5>jusqu'au 11 mai 2014<br /></h5> <p>4 à 4, première manifestation d’un cycle d’art actuel qui sera proposé tous les deux ans par le Musée Paul Valéry et qui réunira chaque fois 4 expositions individuelles consacrées simultanément à 4 artistes sur le plan international. 4 catalogues seront publiés à cette occasion, consacrés à chacun des artistes invités.<br /> La première de ces expositions, présentée à Sète du 28 février au 11 mai 2014, a mis en œuvre une collaboration avec ART UP, la foire d’art contemporain de Lille, où un stand consacré au Musée Paul Valéry permet de présenter les œuvres des quatre artistes réunis pour cette première exposition, parmi lesquels figurent un Lillois et un Sétois.<br /> Si ces quatre artistes ont en commun une référence à la figuration, leur engagement sur des voies très diverses offre un regard multiple sur une création contemporaine qui ne cesse d’interroger l’identité et l’état du monde.<br /></p> <p>+ « Jean Denant entame des chantiers, met en place des situations, ouvre des failles. Aux frontières de la peinture, de l’architecture, du design ou encore de la sculpture, il développe une pratique plurielle posant la question des matériaux, des gestes laborieux et des identités » (Léa Bismuth).<br /></p> <p>+ Représentant de la génération sévillane des années 1980, Curro González précise : « Le monde tel que nous le connaissons est sans cesse sur le point de disparaître », avant d’ajouter : « L’histoire de l’humanité n’a cessé depuis son origine, de nous donner des motifs de déception ; la Bombe, par malheur, est seulement un épisode de plus parmi les nombreux épisodes honteux qui, comme des cicatrices, emplissent notre histoire »<br /></p> <pre></pre> <p>+ « La singularité de la démarche de Grisor provient de sujets simples universellement mémorisés, semblant immédiatement porteurs de sens. (…) L’évocation prime sur la description absolue et contribue à rendre visible la pensée » (Yann Steven)<br /></p> <p>+ «Empreintes d’un expressionnisme vibrant (…), les toiles de Liu Zhengyong sont le reflet de la complexité et de la profondeur des émotions humaines, mais aussi l’expression d’une véritable réflexion sur les problèmes de la société ».<br /></p> <h3>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h3> <pre></pre> <h4>François-André Vincent (1746-1816)<br /></h4> <h5>Du 8 février 2014 au 11 mai 2014<br /></h5> <p>A l’occasion de la publication du catalogue raisonné François-André Vincent – un artiste entre David et Fragonard, par J.P. Cuzin (ancien conservateur général du département des peintures du musée du Louvre), le musée Fabre et le musée des Beaux-Arts de Tours s’associent afin de présenter la première rétrospective consacrée à cet artiste.<br /> L’exposition du musée Fabre met en lumière cet artiste méconnu du public, qui fut pourtant l’un des grands rivaux de David, et dont les œuvres ont été confondues avec celles de Fragonard. Elle montre aussi la place essentielle qu’il a occupée dans la peinture française, tant à travers sa production de peintures d’histoires que de portraits. Ses nombreux portraits-charge attestent d’ailleurs de la virtuosité de son œuvre, non seulement peinte mais aussi dessinée.<br /> Après une formation académique à Paris puis à Rome, Vincent revient en France en 1777. Il connaît un succès considérable en cette fin d’Ancien Régime et est le seul grand rival de David qui finira par le supplanter peu avant la Révolution. Pendant la Révolution et sous le Premier Empire il continue de recevoir des commandes officielles en parallèle de sa production de portraits. Les sujets, très variés, sont novateurs et souvent annoncent le courant romantique. Vincent fut également un dessinateur exceptionnel et prolifique.<br /> L’exposition réunit plus de 100 peintures et dessins. Le musée Fabre, réputé pour la richesse de ses collections du XVIIIe siècle, détient plusieurs chefs-d’œuvre de F.-A. Vincent. Le musée du Louvre, les grands musées de région français ainsi que plusieurs institutions étrangères, notamment au sein du réseau FRAME (French Regional American Museums Exchange), participent généreusement à cette grande rétrospective.</p> <h3>6- Maison Ravier Morestel (302 rue Ravier 38 Morestel)<br /></h3> <h4>Albert Gleizes et ses disciples : Burlet, Chevalier, Dangar, Gloria, Le Coultre, Pouyaud, Regny<br /></h4> <h5>du 30 mars au 22 juin 2014<br /></h5> <p>Albert Gleizes (1881-1953) participe aux premières manifestations du Cubisme. Avec son ami Jean Metzinger (1883-1956), il publie, en 1912, Du «Cubisme» premier ouvrage jamais consacré à cette nouvelle représentation du réel, élaborée par Braque et Picasso autour de 1908. Il participe la même année au Salon de la Section d’or dont le but est de soumettre à la réflexion l’organisation du tableau, pour procéder méthodiquement à la réduction géométrique de la réalité. Évoquant le principe du Nombre d’or, ces artistes entendent donner une solide assise au Cubisme et jeter les bases d’un nouveau langage artistique, en phase avec la modernité.<br /></p> <p>Albert Gleizes tente de rapprocher traitement cubiste et tradition, puis il alterne compositions purement abstraites et figurations allusives, avant de se tourner vers le renouvellement de l’art sacré dans les dernières années de sa vie. En 1927, il crée la communauté de Moly-Sabata à Sablons, dans l’Isère puis aux Méjades près de Saint-Rémy de Provence. Il y accueille les artistes les plus divers, dans une sorte d’utopie communautaire, pour leur permettre d’exprimer leur art, mais aussi de partager sa vision de la peinture.<br /></p> <p>Les disciples de Gleizes, dont le plus actif est le peintre Jean Chevalier (1913-2002), y font alors de fréquentes visites : Daniel Gloria (1908-1989), René-Maria Burlet (1907-1994), fondateur de l’Académie du Minotaure à Lyon et auteur des fresques de l’église de Saint-Victor-de-Morestel, Paul Régny (1918-2013) et Andrée Lecoultre (1917-1986).<br /></p> <p>Grâce au concours de la Fondation Albert Gleizes, des Musées de Lyon et de Grenoble, et de collectionneurs particuliers, cette exposition réunira autour de Gleizes, les œuvres de ces cinq artistes qui, tout en conservant leur individualité, transcendent l’influence du maître.</p> Autres Musées urn:md5:4b0cd4ea4a1bc193d51affa4a4cfffe1 2013-09-30T19:05:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées rentrée 2013 autres musées <h2>Rentrée 2013<br /></h2> <h4>1- Martigny Fondation Gianada (Rue du Forum 59 1920 Martigny, Suisse)<br /></h4> <h5>Modigliani et l’École de Paris … jusqu'au 24 novembre 2013<br /></h5> <p>L'exposition rassemble environ 80 œuvres issues des collections du Centre Pompidou et complétées par 17 prêts provenant de Collections particulières et de musées suisses et étrangers<br /></p> <pre></pre> <p>Parmi ces chefs d’œuvres, dont plusieurs ne sortent jamais ou très rarement de l’Institution, sont présentés à la fois les emblématiques portraits et nus de Modigliani, ainsi que des œuvres des figures principales de l’École de Paris qui furent ses amis et parfois ses inspirateurs.<br /></p> <h4>2- Musée d'Art Contemporain Saint Martin - MAC Montélimar (avenue St Martin - place de Provence 26200 Montélimar )<br /></h4> <h5>Boncompain au Mac St Martin ... jusqu'au 27 octobre 2013<br /></h5> <p>A deux pas du coeur de ville, sur le site d’une ancienne caserne militaire réhabilitée du XVIIe siècle, le nouveau quartier Saint Martin abrite le Musée d’Art Contemporain Saint Martin. Chaque été, ce lieu est le rendez-vous phare des amateurs d’art, sur 550m2 d’exposition.<br /> Après Tàpies, César, Matsutani et Cathelin, Montélimar accueille cette année la rétrospective Boncompain. Mot du commissaire d’exposition Bernard Sapet<br /> « Il y a des bonheurs que la vie réserve de longue date. Pierre Boncompain est de ceux-là. Lui et moi, nous nous sommes rencontrés - c’est vous dire - il y a soixante ans au lycée Emile Loubet de Valence. était-ce déjà par amour de l’art ou par quelque autre véhémence juvénile qui s’y apparentait, nous liâmes une amitié qui depuis ne s’est jamais démentie.<br /> Longtemps, de ma province, j’ai suivi son parcours de peintre. Tandis qu’il allait partout dans le monde, aux lieux les plus prestigieux de l’art moderne, j’admirais sa résistance aux modes et reconnaissais toujours sa singularité. De son côté, c’est le meilleur de lui-même, ses toiles les plus significatives, celles qui affirment avec le plus d’éclat ses choix esthétiques que Pierre Boncompain exposait de temps à autre, dans sa Drôme natale (Musée de Valence, galerie Bost, galerie émiliani, galerie Sapet) ».<br /></p> <h4>3- Musée des Beaux-Arts de Valence (4, place des Ormeaux 26000 Valence )<br /></h4> <p>Le Musée est encore en travaux, sa réouverture est prévue pour décembre 2013<br /></p> <h4>4- Musée Paul Valéry de Sète (148 Rue François Desnoyer  34200 Sète )<br /></h4> <h5>Collection des frères David et Ezra Nahmad « Impressionnisme et audaces du XIXème siècle … jusqu'au 27 octobre 2013<br /></h5> <p>Cette exposition réunit, pour la première fois en France, près de 70 œuvres issues de l’une des plus grandes collections internationales.<br /> Unique au monde autant par la diversité des courants artistiques représentés que par l’illustration de chacun d’entre eux, la collection NAHMAD domine depuis les deux dernières générations le monde des collectionneurs et des marchands d’art.<br /> Sa première présentation en France propose, au Musée Paul Valéry, un ensemble magnifiquement représentatif de la deuxième moitié du XIXe siècle, période sur laquelle s’est fixée la sélection opérée<br /> Si les œuvres de la collection NAHMAD ont figuré au cours des dernières décennies dans des expositions organisées par les plus grands musées du monde, elles sont ici pour la première fois rassemblées avec de nombreuses autres, peu ou jamais exposées, pour proposer, à travers le regard d’un collectionneur, une vision d’ensemble sur les grandes audaces qui ont scandé la deuxième partie du XIXe siècle. Introduite par l’École de Barbizon et le Réalisme, qui marquent dans l’histoire de l’art les débuts de la période moderne, l’exposition réunit un ensemble d’œuvres illustrant tous les grands courants qui, des années 1850 au tournant des XIXe et XXe siècles, ont construit la modernité et ouvert la voie aux avant-gardes. Qu’il s’agisse de l’impressionnisme ou du post-impressionnisme, des expériences de Pont-Aven, de l’aventure nabie ou du symbolisme, chaque artiste est représenté par un ensemble d’œuvres exceptionnel proposant une lecture particulièrement cohérente et généreusement offerte au public.<br /></p> <h4>5- Musée Fabre Montpellier (39 Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier)<br /></h4> <h5>« Signac, les couleurs de l'eau » … jusqu'au 27 octobre 2013<br /></h5> <p>« A l’occasion du cent-cinquantenaire de la naissance de Paul Signac (1863-1935), le musée Fabre de Montpellier Agglomération présente une exposition consacrée à cet artiste, membre fondateur et théoricien du mouvement néo-impressionniste. Le peintre, navigateur passionné, a possédé plus de trente bateaux tout au long de sa vie. De ses premières études des bords de Seine des années 1880 à la série des Ports de France initiée à l’âge de 65 ans, il explore l’infinie variation des eaux, du ciel, des lumières. Grand coloriste, l’artiste s’est emparé de techniques variées - huile sur toile, lavis, dessin et aquarelle, peinture sur éventail - pour traduire les évolutions du motif aquatique.<br /> Véritable voyage au fil de l’eau, l’exposition présente les paysages sublimés par l’artiste : la Bretagne, les ports français et étrangers, les rives de la Seine. Elle met particulièrement en valeur les représentations du Sud : Cassis, le Lavandou, Tarascon, Avignon, Antibes, Saint-Tropez, Venise, Constantinople ».<br /></p> Le mythe de la couleur : Van Gogh, Picasso, Kandinsky …... urn:md5:f1fb3afce9b1d62a65b02dc4a510524a 2012-11-01T09:49:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées Merzbacher <h2>Collection Merzbacher<br /></h2> <h3>Fondation Gianada, Martigny<br /> du 29 juin au 25 novembre 2012<br /></h3> <p>Il est des destinations qui avec le temps deviennent incontournables !...<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/merzbacher_3.jpg" alt="merzbacher_3.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="merzbacher_3.jpg, nov. 2012" /> C'est le cas de la Fondation Gianada, qui propose régulièrement des expositions qui valent le détour.<br /> Actuellement, la Fondation nous permet de découvrir une collection privée remarquable, la collection Merzbacher, qui a beaucoup voyagé : du Japon au Danemark, en passant par Israël, Londres, Zurich.....<br /> La collection couvre la une grande partie du XXème siècle, il y a tous les genres, tous les styles, du figuratif à l'abstrait, avec toutes les évolutions intermédiaires.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.Merzbacher_t.jpg" alt="Merzbacher.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Merzbacher.jpg, nov. 2012" /> On y retrouve l'ensemble des courants qui ont traversé le XXème siècle, du fauvisme à l'impressionnisme, en passant par le cubisme, le pointillisme, l'expressionnisme....<br /> C'est ainsi un très beau résumé de l'histoire de l'art !<br /> Le thème commun de tous les tableaux présentés est la couleur pure, dans tout son éclat. Un vrai festival pour les yeux ! Un hymne à la joie de vivre !<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.merszbacher_4_t.jpg" alt="merszbacher_4.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="merszbacher_4.jpg, nov. 2012" /> Cette collection a été bâtie au fil des ans par le couple Merzbacher, en fonction de leurs coups de cœur. Il se sont laissés guidés par leur instinct.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.merzbacher_7_t.jpg" alt="merzbacher_7.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="merzbacher_7.jpg, nov. 2012" /> Le résultat est que l'œil ne se rassasie jamais des touches colorées qui submergent l'ensemble ; rouges, jaunes, bleus, verts, ….. un régal !<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.merzbacher_5_t.jpg" alt="merzbacher_5.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="merzbacher_5.jpg, nov. 2012" /> Pratiquement, tous les grands peintres y sont représentés : Van Gogh, Toulouse-Lautrec, Renoir, Sisley, Monet, Picasso, Derain, de Vlaminck, Matisse, Braque, Friesz, von Jawlensky, Münter, Kandinsky, Schmidt-Rotluff, Heckel, Kirchner, Modigliani, Kupka, Severini, Nolde, Feininger, Klee, Goncharova, Malevitch, Léger..... et parfois plusieurs œuvres de certains d'entre eux montrent différents aspects de leur travail.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.Merzbacher_1_t.jpg" alt="Merzbacher_1.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="Merzbacher_1.jpg, nov. 2012" /> « Toutes les œuvres que nous choisissons doivent aller ensemble, communiquer les unes avec les autres, pour former une unité ». Pour Werner Merzbacher, « l'art éveille des émotions positives. Son souhait est que cette exposition nous aide à nous échapper de la grise réalité, à éprouver de la joie de vivre, et à comprendre tout ce que l'art peut apporter de positif ».<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.merzbacher_2_t.jpg" alt="merzbacher_2.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="merzbacher_2.jpg, nov. 2012" /> Objectif atteint ! Une totale réussite que le couple a l'honneur de nous faire partager. On les en remercie !<br /> Allez y, si vous le pouvez encore !</p> Corps et Ombres, Caravage et le Caravagisme Européen urn:md5:38e0ac0a863f442767c1a2a1d9bf3431 2012-08-11T19:59:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées Le Caravage <h2>du 23 Juin au 14 octobre 2012<br /></h2> <h3>Musée Fabre Montpellier<br /></h3> <p>C'est dans le cadre de l'organisme de coopération franco-américaine FRAME (French Regional American Museum Exchange) que le Musée Fabre de Montpellier et le Musée des Augustins à Toulouse se sont associés avec le Los Angeles County Museum of Art et le Wadsworth Atheneum Museum of Art de Hartford, pour présenter une exposition exceptionnelle consacrée à Caravage et au Caravagisme européen :<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/Le_Caravage_1.jpg" alt="Le_Caravage_1.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Le_Caravage_1.jpg, août 2012" /> au Musée Fabre, à Montpellier,les Caravagismes italien, espagnol et français<br /> au Musée des Augustins, à Toulouse, les Caravagismes flamand et hollandais.<br /></p> <p>Caravage est né à Milan en 1571 et est mort à Porto Ercole en 1610.<br /> Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit Caravage, est une figure révolutionnaire dans la peinture occidentale de la fin du XVIème et du début du XVIIème siècle. Il a révolutionné l'art pictural dans son utilisation magistrale du clair-obscur, le cadrage à mi-corps de ses figures, le mélange du trivial au sacré, de nouveaux thèmes comme les scènes de jeu ou de taverne, les diseuses de bonne aventure, les musiciens, (dont il prenait les modèles dans la rue), le réalisme de ses tableaux…....<br /> Maudit pour ses frasques et ses violences, sans atelier, ni école, contre tout académisme, il ne dessinait pas et a peu peint. Et pourtant, il marquera de son empreinte de très nombreux artistes contemporains.<br /> Ils s' inspireront en tout ou en partie de sa façon de peindre ou d'aborder certains thèmes, à Rome avec Baglione, Saraceni, Gentileschi ....<br /> L'art de Caravage dépassera les limites de l'Italie, lorsque de jeunes artistes venus de toute l'Europe pour se former à Rome, perpétueront son style et le feront évoluer.<br /> A son tour, son élève Manfredi influencera des peintres français comme Vouet, Valentin..., et des peintres flamands et hollandais, comme Seghers, Honthorst ….<br /> L'école d'Utrecht perpétuera aux Pays-Bas le clair-obscur dramatique que Rembrandt portera à son sommet.<br /> A Naples c'est Ribera et son ténébrisme, en Espagne Velasquez et Zurbaran. ….<br /> En France, Georges de La Tour sera très marqué par le Caravagisme, dans son jeu de clair-obscur, mais le dépassera pour aller vers une esthétique plus contemplative et moins dramatique.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/de_la_tour.jpg" alt="de_la_tour.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="de_la_tour.jpg, août 2012" /> Le Musée Fabre nous propose neuf des chefs-d'œuvres de l'artiste (sur la soixantaine qui lui reviennent incontestablement), ainsi qu'une soixantaine de tableaux des chefs de file du Sud de l'Europe, venus du monde entier.<br /> On retient de cette Exposition à la fois la luminosité de la peinture, le côté sombre et réaliste des scènes et des personnages représentés, et deux très beaux tableaux de Georges de La Tour !</p> Auguste Chabaud urn:md5:5df300217bd11746ee7a4bd220d54d84 2012-08-02T10:46:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées Chabaud <h2>Fauve et expressionniste 1900-1914<br /></h2> <h3>Musée Paul Valéry de Sète<br /></h3> <h4>du 15 juin au 28 octobre 2012<br /></h4> <p>Auguste Chabaud est né le 3 octobre 1882 à Nîmes et est mort en 1955 . Il est peintre et sculpteur. Il entre aux Beaux-Arts d'Avignon à l'âge de 14 ans. En 1899, il part à Paris poursuivre ses études (Académie Julian et Beaux-Arts) et y rencontre Matisse et Derain.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/Chabaud_4.jpg" alt="Chabaud_4.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Chabaud_4.jpg, août 2012" /> En 1901, Auguste Chabaud doit quitter Paris pour gagner sa vie, ses parents ne pouvant plus l'aider. Il part sur un bateau et découvre ainsi l'Afrique.<br /> A la mort de son père, il revient chez lui en Provence. N'ayant pas d'argent, il peint et dessine sur du papier de boucherie.<br /> De 1903 à 1906, il fait son service militaire en Tunisie. Il en reviendra avec des carnets de croquis : il y représente des militaires, des indigènes, des scène de la vie dans les « bars peuplés de filles et de marins ».<br /></p> <p>Après son service, il s'installe à Paris et y retrouve le groupe des fauves avec lequel il expose. Il vit dans son atelier à Montmartre. Il aime peindre les rues, les places animées, les scènes de la vie nocturne, les maisons closes, les cabarets, le cirque, la vie bruyante de la nuit. Il aura une amie attitrée, une prostituée, Yvette, dont il fera plusieurs portraits. A Paris, il aime peindre en aplats, dans des couleurs très vives (jaune, rouge, bleu...), en cernant de noir les formes qu'il représente, à la manière d'un Van Dongen.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/chabaud_7.jpg" alt="chabaud_7.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="chabaud_7.jpg, août 2012" /></p> <p>Lors de ses échappées en Provence, il se révèle autre, et peint différemment paysages et personnages dans des tons de bleus et de blancs, de camaïeux de gris, de beiges et de bruns, où règnent silence et solitude.<br /> Il exposera et vendra aux collectionneurs son travail provençal, en cachant toute son œuvre parisienne. Les tableaux parisiens ne seront exposés qu'en 1952, juste trois ans avant sa mort.<br /></p> <p>L'exposition de Sète nous montre les deux facettes de l'œuvre qu'il a peinte entre 1900 et 1914, en mettant plus particulièrement l'accent sur ce qu'il a fait à Paris.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.Chabaud_6_s.jpg" alt="Chabaud_6.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="Chabaud_6.jpg, août 2012" /> Ce sont plus de cent peintures et près d'une quarantaine de dessins provenant de collections publiques et privées nationales et internationales qui nous sont montrées, dressant une image saisissante de son œuvre, un vrai festival de couleurs !<br /> Auguste Chabaud se situe à la jonction de deux mouvements, l'expressionnisme, qui a son foyer en Allemagne, et le fauvisme. Les deux faces de son talent sont enfin rassemblées dans cette exposition et restitue à Auguste Chabaud la place qui a été réellement la sienne.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.Chabaud_2_s.jpg" alt="Chabaud_2.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Chabaud_2.jpg, août 2012" /> C'est une très belle exposition, une découverte pour moi qui ne connaissais pas cet artiste de grand talent : Auguste Chabaud rejoint sans conteste mon Panthéon des peintres que j'aime.<br /> Allez y, il est possible de voir cette exposition jusqu'au 28 octobre 2012 !</p> Monet au Musée Marmottan et dans les Collections suisses urn:md5:f22a115f339bda3d1a6097fa1221a333 2011-10-18T11:50:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées Monet Martigny <h2>Fondation Giannada Martigny (Suisse)<br /></h2> <h3>17 juin – 20 novembre 2011<br /></h3> <h4>tous les jours de 9 h à 19 h<br /></h4> <pre></pre> <p>L’exposition Claude Monet offre au public un voyage où la réalité est recomposée à partir de la lumière à laquelle l’artiste fait subir des variations infinies. Elle est une invitation à l’étude de la nature, des paysages, de l’urbanisme dont le souci de ce patriarche de l’impressionnisme, a été de capter le réel dans ses apparences les plus fugitives.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.expo_monet_s.jpg" alt="expo_monet.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="expo_monet.jpg, oct. 2011" /> Un véritable hymne à la lumière et à la couleur représenté par quelque 70 peintures, dont 26 prêts historiques du Musée Marmottan Monet, et toutes les autres œuvres provenant de grands musées (Bâle, Berne, Lausanne, Zurich, …) et collections privées suisses.<br /> Ce large panorama de l’œuvre de Monet met en lumière les principaux thèmes de l’œuvre de l’artiste : notamment Argenteuil, Vétheuil, la Hollande, les Meules, la Cathédrale de Rouen, Londres, Bordighera, les Peupliers, les Nymphéas, le Pont japonais…<br /> Cette balade picturale offre aux visiteurs une promenade choisie sur les pas des lieux de prédilection du peintre de Giverny : les bords de la Seine, les Côtes normandes, la Bretagne et l’Italie.<br /> Quelques estampes japonaises, que Monet aimait particulièrement et collectionnait, sont également présentées.<br /></p> <h3>Maurice Béjart vu par Marcel Imsand<br /></h3> <p>La collection offerte à Annette et Léonard Gianadda est exposée au Foyer de la Fondation Pierre Gianadda.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.bejart_t.jpg" alt="bejart.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="bejart.jpg, oct. 2011" /></p> <p>En offrant à Annette et Léonard Gianadda la collection des photographies originales qu'il a faites de Maurice Béjart, Marcel Imsand a choisi de placer cet ensemble sous le signe de l'amitié. L'amitié qui a uni pendant plus de quarante ans le photographe et le danseur ; l'amitié qui lie depuis trente ans Marcel et Léonard ; l'amitié qui a mobilisé autour de la démarche de l'artiste des hommes et des femmes pour que ses œuvres soient partagées avec le public.<br /> Ce sera le cas, du 17 juin au 20 novembre 2011, au Foyer de la Fondation Pierre Gianadda.</p> de Renoir à Sam Szafran, parcours d'un collectionneur urn:md5:d54dd8e7f1b3510c9ad9dffeb06462b3 2011-02-13T17:48:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées AngrandBoudinCorotDegasDenisDufyLuceMartignyMonetMorisotNoldeOthon FrieszPissaroSignacSzafranVan Dongen <h2>Fondation Pierre Gianada Martigny (Suisse)<br /></h2> <h3>du 10 décembre 2010 au 13 juin 2011<br /></h3> <p>La Fondation Martigny expose depuis le 10 décembre 2010 des œuvres appartenant à un collectionneur privé, qui a choisi, et l'on comprend pourquoi, de rester dans l'anonymat.<br /></p> <p>Une sélection de 120 des œuvres qu'il possède, peintures et dessins, nous est présentée, de façon à montrer l'évolution de la peinture dans le temps, de Jean-Baptiste Corot et Eugène Boudin, jusqu'à nos jours.<br /></p> <p><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/images/renoir.jpg" alt="renoir" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="renoir, fév. 2011" /> Cette évolution amène du figuratif à l'abstrait. « Le visiteur verra ainsi la peinture se libérer progressivement de la représentation du réel et privilégier l’expression d’une vision individuelle, de plus en plus éloignée du motif qui l’a inspirée. »<br /></p> <p>L'impressionnisme et le post-impressionnisme y ont une grande place, précédés d'une brève histoire du pré-impressionnisme. Les chefs d'œuvres présentés sont nombreux, des « nymphéas » de Monet à « Julie au violon » de Berthe Morisot, des « Blanchisseuses » de Degas à « Avril, les anémones » de Maurice Denis, d' « Avant du tub » de Paul Signac à un pastel de Sam Szafran « imprimerie Bellini »...... sans oublier Pissaro, Maximilien Luce, Emile Othon Friesz , Van Dongen, Charles Angrand, Kees , Raoul Dufy, Emil Nolde ….<br /></p> <p>Certains tableaux ont été déjà montrés à la Fondation, que ceux qui la fréquentent reconnaitront.<br /></p> <p>L'intérêt de montrer une collection particulière comme celle-ci, c'est de mettre l'accent sur sa cohérence et son exhaustivité. Elle est aussi révélatrice des choix du collectionneur et de ses préférences. Et notamment, pour cette exposition, du très fort penchant pour la couleur du collectionneur.<br /></p> <p>Mais j'aurai l'occasion, du moins je l'espère, de vous en reparler dès que j'aurai eu l'opportunité d'y aller, ce qui ne saurait manquer, d'ici le 13 juin.</p>