Allons au musée - Mot-clé - Van Dongen Présentation d'expositions diverses de peintures, sculptures, photos et vidéos, de lieux multiples, musées, centres d'art contemporain, galeries, cafés-restaurants, entre Grenoble, Paris, Lyon, Rhône-Alpes et la Suisse... Ressentis et impressions critiques. 2022-05-28T12:22:21+02:00 Andrée Laporte-Daube urn:md5:627146f22bec1346990949372a159bfa Dotclear Van Dongen, fauve, anarchiste, mondain urn:md5:da20672ee31976501c4a2234e995ed7c 2011-05-31T15:00:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Musées de Paris Van Dongen <h2>Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris<br /></h2> <h3>du 25 mars au 17 juillet 2011<br /></h3> <p>L'exposition consacrée à Van Dongen est centrée sur la période parisienne de l'artiste.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/4_van_dongen.jpg" alt="4_van_dongen.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="4_van_dongen.jpg, mai 2011" /> Elle rassemble environ 90 peintures et dessins, et un ensemble de céramiques de 1895 au début des années 30. Cette exposition nous permet de découvrir les multiples facettes de l'artiste : à la fois caricaturiste, artiste d'avant garde, et figure du fauvisme.<br /></p> <p>Caricaturiste, c'est son côté anarchiste, sa façon de dénoncer l'oppression politique et sociale par le biais des caricatures et des dessins de presse, rappelant en cela Forrain, exposé actuellement au Petit Palais.<br /> Van Dongen garde une attirance dans ses sujets pour les laissés pour compte et les marginaux dont la prostituée est le symbole.<br /> Aimant les femmes, cela ne l'empêchera pas d'être aussi un peintre des élégantes, des mondaines.<br /> Grande figure du fauvisme, il a l'art de manier la couleur de façon fulgurante, nous renvoyant en plein dans nos yeux émerveillés un vrai festival de couleurs flamboyantes que le temps qui passe est loin d'estomper !<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.3_van_dongen_s.jpg" alt="3_van_dongen.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="3_van_dongen.jpg, mai 2011" /> Du clin d'œil à Matisse dans son tableau « Vasque fleurie » à « Autoportrait » qui nous renvoie un Van Dongen puissamment présent, regardant le monde de toute sa hauteur, mains dans les poches, (technique très contemporaine toute en simplicité et en force),<br /> à l'éclatant « boniment » où les touches s'éparpillent dans un vertige de couleurs pures,<br /> des figures longilignes aux limites de la déformation anatomique, cernées de couleurs arbitraires, « Un bal des années folles », à « la buveuse d'absinthe » très Toulouse-Lautrec,<br /> des élégantes qu'il a adoré peindre et représenter de façon si différentes ( « Le doigt sur la joue » portrait de femme aux yeux en amandes cernés de noir, aux couleurs étonnantes, vert, rouge, bleu, « femme aux bas noirs » et « le sphinx » où ressortent élégance, gestes graciles et altiers, et une certaine beauté mélancolique),<br /> à l'orient qui le nourrira (intensité de la lumière, teintes ocrées et vives, brillance des matières et des tissu),<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/.6_van_dongen_s.jpg" alt="6_van_dongen.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="6_van_dongen.jpg, mai 2011" /> des femmes, mais aussi Paris, Montmartre, Montparnasse ….. : ce serait trop long à énumérer !<br /></p> <p>Arpenter les salles et faire un plein d'émotions multiples, d'émerveillement, d'emballements, parfois d'agacements, mais en fin de compte d'impressions plus que positives,<br /></p> <pre></pre> <p>Se laisser charmer comme Van Dongen a su si bien charmer les belles.<br /></p> <p>je vous y pousse en allant, d'ici le 17 juillet, au Musée d'Art Moderne, le MAM est ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu'à 22h.<br /> Profitez-en pour découvrir ou revoir « La fée électricité », gigantesque tableau peint par Raoul Dufy, en 1937, qui se trouve du côté des expositions permanentes, aux dimensions si extraordinaires : 250 panneaux, 1 000 cm × 6 240 cm, aux 110 personnages, si magnifique et si multiple qu'il faut lui accorder son temps, pour tout détailler et admirer la prouesse réalisée par Raoul Dufy, aidé de son frère Jean, et de deux autres assistants.<img src="http://www.allonsaumusee.com/public/dufy.jpg" alt="dufy.jpg" style="display:table; margin:0 auto;" title="dufy.jpg, mai 2011" /></p> de Renoir à Sam Szafran, parcours d'un collectionneur urn:md5:d54dd8e7f1b3510c9ad9dffeb06462b3 2011-02-13T17:48:00+01:00 Andrée Laporte-Daube Autres musées AngrandBoudinCorotDegasDenisDufyLuceMartignyMonetMorisotNoldeOthon FrieszPissaroSignacSzafranVan Dongen <h2>Fondation Pierre Gianada Martigny (Suisse)<br /></h2> <h3>du 10 décembre 2010 au 13 juin 2011<br /></h3> <p>La Fondation Martigny expose depuis le 10 décembre 2010 des œuvres appartenant à un collectionneur privé, qui a choisi, et l'on comprend pourquoi, de rester dans l'anonymat.<br /></p> <p>Une sélection de 120 des œuvres qu'il possède, peintures et dessins, nous est présentée, de façon à montrer l'évolution de la peinture dans le temps, de Jean-Baptiste Corot et Eugène Boudin, jusqu'à nos jours.<br /></p> <p><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/images/renoir.jpg" alt="renoir" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="renoir, fév. 2011" /> Cette évolution amène du figuratif à l'abstrait. « Le visiteur verra ainsi la peinture se libérer progressivement de la représentation du réel et privilégier l’expression d’une vision individuelle, de plus en plus éloignée du motif qui l’a inspirée. »<br /></p> <p>L'impressionnisme et le post-impressionnisme y ont une grande place, précédés d'une brève histoire du pré-impressionnisme. Les chefs d'œuvres présentés sont nombreux, des « nymphéas » de Monet à « Julie au violon » de Berthe Morisot, des « Blanchisseuses » de Degas à « Avril, les anémones » de Maurice Denis, d' « Avant du tub » de Paul Signac à un pastel de Sam Szafran « imprimerie Bellini »...... sans oublier Pissaro, Maximilien Luce, Emile Othon Friesz , Van Dongen, Charles Angrand, Kees , Raoul Dufy, Emil Nolde ….<br /></p> <p>Certains tableaux ont été déjà montrés à la Fondation, que ceux qui la fréquentent reconnaitront.<br /></p> <p>L'intérêt de montrer une collection particulière comme celle-ci, c'est de mettre l'accent sur sa cohérence et son exhaustivité. Elle est aussi révélatrice des choix du collectionneur et de ses préférences. Et notamment, pour cette exposition, du très fort penchant pour la couleur du collectionneur.<br /></p> <p>Mais j'aurai l'occasion, du moins je l'espère, de vous en reparler dès que j'aurai eu l'opportunité d'y aller, ce qui ne saurait manquer, d'ici le 13 juin.</p>