Allons au musée - Mot-clé - Jacques Truphémus Présentation d'expositions diverses de peintures, sculptures, photos et vidéos, de lieux multiples, musées, centres d'art contemporain, galeries, cafés-restaurants, entre Grenoble, Paris, Lyon, Rhône-Alpes et la Suisse... Ressentis et impressions critiques. 2021-10-22T23:04:50+02:00 Andrée Laporte-Daube urn:md5:627146f22bec1346990949372a159bfa Dotclear Jacques Truphémus, les trois lumières urn:md5:9ed22011e4c8dd030431d70034af0342 2012-04-27T12:55:00+02:00 Andrée Laporte-Daube Musées de Lyon Jacques Truphémus <h2>1951-2011<br /></h2> <h3>Le Plateau, Espace d'Exposition du Conseil Régional de Rhône Alpes<br /></h3> <h4>du 3 mars au 23 juin 2012<br /></h4> <p>Jacques Truphémus est né à Grenoble. Il a été étudiant aux Beaux Arts de Lyon.<br /> Actuellement, il partage sa vie entre son atelier des bords de Saône et celui des Cévennes.<br /><img src="http://www.allonsaumusee.com/public/Truphemus_3.jpg" alt="Truphemus_3.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Truphemus_3.jpg, avr. 2012" /> « Truphémus consacre dans son œuvre la vie et le temps, le temps suspendu à travers l'évanescence de perceptions fugitives, la densité, la fluidité ou la texture volatile de la lumière, les couleurs à la fois sourdes et irisées.... Son œuvre réalise cette symbiose tant recherchée par les peintres entre la description et l'intériorité ».<br /> Le côté intimiste prédomine.<br /></p> <p>Dans cette exposition, lieux et thèmes se découvrent :<br /> Les paysages des mers du Nord dont il saisit la lumière dans des pâtes grasses et colorées, le Japon où tout est simplifié, dépouillé, jusqu'à sa plus simple expression,<br /> presque éthéré, les cafés lyonnais aux atmosphères embrumées et aux solitudes soulignées, entre réalisme et abstraction, les portraits du peintre et de sa femme, aux silhouettes suggérées, ….. donnent un ensemble feutré et mélancolique.<br />% <img src="http://www.allonsaumusee.com/public/truphemus_2.jpg" alt="truphemus_2.jpg" style="float:left; margin: 0 1em 1em 0;" title="truphemus_2.jpg, avr. 2012" /></p> <p>Et puis, il y a la représentation de ses ateliers de Lyon et des Cévennes, où le peintre « utilise des pâtes grattées et des jus fluides », joue plus sur les couleurs (violet, rose, bleu, orange …), et sur le blanc qu'il travaille « à la Soulages » sur tous les tons..., comme dans « Intérieur d'atelier 2007 ».<br /></p> <pre></pre> <p>Mais Jacques Truphémus ne s'arrête pas là. C'est dans ses tableaux sur la nature qui entoure sa maison au Vigan, que sa palette éclate dans toute son exubérance ! Des verts à foison, vertigineux, rappelant les paysages tropicaux.<br /> C'est une immersion complète que le spectateur ressent devant cette profusion végétale. Les couleurs et les formes vibrent, remplissent l'espace, et nous entrainent.<br /></p> <p>Il est un tableau qui m'a particulièrement marqué, c'est celui intitulé « Nature morte sur fond bleu » 2007, une huile sur toile. Une alchimie ressort de cette œuvre, inexplicable, une sensation de lumière intense, bleue, captivante, mystérieuse, <img src="http://www.allonsaumusee.com/public/Truphemus_1.jpg" alt="Truphemus_1.jpg" style="float:right; margin: 0 0 1em 1em;" title="Truphemus_1.jpg, avr. 2012" />enveloppante, qui subjugue. Est ce la façon dont le tableau est peint, les jeux sur la lumière, l'utilisation du blanc de la nappe et du pot à eau, les fruits posés, … tout concourt à envoûter et captiver.<br /> Bravo l'artiste !<br /></p> <p>Bonnard, Ravier, Turner, ….. sont des « peintres de la lumière », Truphémus se situe incontestablement dans leur lignée.</p>